fbpx

Cameroun Actuel

Le chef de l’UNRWA veut une investigation sur les tunnels à Gaza

Toyota a annoncé mardi des changements à la tête de Daihatsu, l’une de ses filiales japonaises ternies par des scandales d’irrégularités dans les tests de certification de leurs produits, des affaires qui embarrassent leur maison-mère.

Le numéro un mondial de l’automobile a nommé l’un de ses hauts responsables, Masahiro Inoue, actuel patron de Toyota pour l’Amérique latine, à la présidence de Daihatsu à compter du 1er mars, selon un communiqué.

Il sera notamment épaulé par un nouveau président exécutif adjoint, Masanori Kuwata, actuellement en charge du développement de l’électrification chez Lexus, la marque haut de gamme de Toyota.

L’actuel patron de Daihatsu, Soichiro Okudaira, ainsi que le président démissionnaire de son conseil d’administration Sunao Matsubayashi n’ont pas reçu de nouvelles affectations.

« Je veux travailler avec les équipes de Daihatsu pour réformer son organisation et sa culture (d’entreprise, NDLR), qui sont les causes » des mauvaises pratiques identifiées, « et je vais tout faire pour revitaliser l’entreprise », a promis mardi son futur président Masahiro Inoue lors d’une conférence de presse diffusée en ligne.

Filiale spécialisée dans les mini-véhicules, essentiellement pour le Japon et l’Asie du Sud-Est, Daihatsu a suspendu toute sa production peu avant Noël dernier à cause de ce scandale.

La marque n’a redémarré sa production au Japon que depuis lundi, et de manière partielle, avant une reprise plus large prévue le 26 février.

Mardi dernier, Toyota a réduit de 150’000 véhicules son objectif de ventes en volume pour son exercice en cours 2023/24 qui s’achèvera le 31 mars, et a mis cette révision sur le compte des déboires de Daihatsu.

Toyota veut éviter que cette affaire nuise à sa propre réputation, d’autant que deux autres de ses filiales, le fabricant de camions et bus Hino et l’équipementier Toyota Industries, sont affectés par des scandales similaires.

Cependant ces affaires pèsent très peu pour l’instant sur les résultats de Toyota: ses bénéfices se sont de nouveau envolés sur le trimestre écoulé et le groupe a relevé ses objectifs annuels.

Le groupe a écoulé 11,2 millions de véhicules en 2023, un nouveau record confortant son titre symbolique de premier constructeur automobile mondial en volume, qu’il a récupéré depuis 2020.

Cet article a été publié automatiquement. Sources : ats / awp / afp

[…]Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi