fbpx

Cameroun Actuel

Le Camerounais Jervis Monah Ketu devient le premier traducteur assermenté noir en Turquie

À trente ans, Jervis Monah Ketu, originaire du Cameroun, a brisé les barrières en devenant le tout premier Traducteur Assermenté Noir en Turquie.

Cette étape historique a récemment été marquée par une reconnaissance officielle de l’État turc, accompagnée d’un numéro fiscal et d’un cachet officiel.

Jervis a prêté serment devant un notaire d’État, consolidant ainsi son rôle dans la facilitation de la communication entre les diverses communautés linguistiques.

Le chemin de Jervis Monah Ketu vers cette réalisation historique n’a pas été sans son lot de défis et de revers.

Après avoir connu des épreuves à Dubaï, où une entreprise lui a laissé rien du tout, il a décidé de repartir de zéro en Turquie.

Cependant, le destin en a décidé autrement et il a rencontré d’autres difficultés à son arrivée.

« Je suis venu en Turquie après avoir tout perdu dans une mauvaise affaire à Dubaï. Je suis venu pour travailler afin de rembourser les dettes contractées à la suite de pertes financières à Dubaï. Cela a entraîné un nouvel échec, et c’est ainsi que j’ai décidé de repartir de zéro », a déclaré Jervis.

Inébranlable face à ses revers passés, Jervis s’est lancé dans un parcours pour maîtriser la langue turque à travers des études académiques.

Sa détermination et sa persévérance ont payé, aboutissant à une reconnaissance officielle de l’État turc.

Désormais doté d’un numéro fiscal et d’un cachet officiel, Jervis incarne la résilience et la détermination.

« Un simple garçon pauvre qui est venu ici est maintenant officiellement reconnu par l’État turc pour opérer officiellement avec mon numéro fiscal et mon cachet officiel », a affirmé Jervis.

Les traducteurs jouent un rôle crucial dans le comblement des lacunes linguistiques, et Jervis considère son nouveau rôle comme une opportunité de faciliter l’interaction entre ses compatriotes camerounais, africains et la communauté turque.

La responsabilité d’un traducteur ne se limite pas seulement à comprendre et traduire des déclarations parlées ou écrites, mais aussi à reproduire ces déclarations pour un public diversifié.

« Cette nouvelle réussite m’aidera à faciliter l’interaction entre mes compatriotes camerounais et africains avec les Turcs », a souligné Jervis.

Le parcours de Jervis Monah Ketu, de l’adversité à devenir le premier Traducteur Assermenté Noir en Turquie, est un témoignage inspirant du pouvoir de la résilience, de la détermination et de la quête de connaissance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi