fbpx

Cameroun Actuel

Le cameroun en ébullition à l’annonce du cachet de Fally Ipupa pour le concert de Camtel

Fally Ipoupa

Le récent coup de gueule de Lady Ponce contre Camtel a suscité une vive réaction parmi le public. La chanteuse camerounaise a exprimé son mécontentement à l’égard de la Cameroon Telecommunications dans un post publié le 5 novembre 2023. Dans sa publication, elle critique le choix de l’entreprise d’avoir sélectionné Fally Ipupa comme tête d’affiche de leur concert.

Cette critique a rapidement été rejointe par de nombreuses personnalités publiques et acteurs des médias, tels que le journaliste Bruno Bidjang. Ce dernier s’est également indigné face à la décision de l’institution nationale de télécommunication.

Après avoir pris connaissance du coup de gueule de Lady Ponce à l’encontre de Camtel, Bruno Bidjang a analysé le spectacle prévu pour décembre prochain. Il dénonce le fait que l’entreprise dépensera 150 millions de francs CFA pour le cachet de Fally Ipupa. Selon lui, cela témoigne d’un manque de considération envers les artistes locaux qui travaillent ardemment à la promotion de la culture camerounaise.

Bruno Bidjang déclare : « Toute une structure camerounaise qui décide de verser des dizaines de millions de francs CFA de notre contribuable à un artiste étranger au détriment des artistes locaux. L’argent qui aurait pu permettre à nos artistes de vivre décemment sera plutôt utilisé par Fally Ipupa pour louer un jet privé (40 millions de francs CFA s’il part de son pays ; 80 millions de francs CFA s’il part de Paris). Ensuite, il faut ajouter son cachet qui s’élève à un minimum de 50 millions de francs CFA. Sans compter ses suites à l’hôtel, les voitures de luxe de location, etc. »

« Il est estimé que Fally coûtera à Camtel au moins 150 millions de francs CFA. Avec cet argent, nous aurions pu rémunérer au minimum 15 artistes locaux avec un cachet de 10 millions chacun. Cet argent aurait été directement injecté dans l’économie camerounaise, car tous ces artistes vivent au Cameroun. De plus, cet argent aurait pu servir à construire des antennes relais de Camtel dans nos villages ou même à soutenir les médias locaux à travers des campagnes de communication visant à promouvoir davantage leurs produits. Mais nous préférons un artiste étranger qui contribue à appauvrir notre pays », a déclaré Bruno Bidjang en réaction au post de Lady Ponce adressé à Camtel.

Cette affaire suscite de nombreuses interrogations quant aux priorités de Camtel et à sa vision de la promotion de la culture locale. Les artistes locaux méritent-ils d’être soutenus et mis en avant par les institutions nationales ? Ou est-il préférable de faire appel à des artistes étrangers, même si cela implique des dépenses considérables ?

Il est important de souligner que la diversité culturelle et artistique est un atout précieux pour un pays. En soutenant les artistes locaux, Camtel pourrait non seulement contribuer à leur épanouissement, mais aussi renforcer l’identité culturelle du Cameroun. Il est donc essentiel de trouver un équilibre entre les artistes locaux et internationaux dans les événements organisés par les institutions nationales.

Cette controverse soulève également des questions sur la transparence des dépenses publiques et l’utilisation des fonds du contribuable. Il est nécessaire d’établir des mécanismes de contrôle et de responsabilité pour assurer que l’argent public est utilisé de manière équitable et bénéfique pour l’ensemble de la société.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi