fbpx

Cameroun Actuel

Le Cameroun vise une enveloppe budgétaire ambitieuse pour 2024

Le gouvernement camerounais dévoile ses plans ambitieux pour l’exercice financier 2024 avec une enveloppe budgétaire projetée à 6 740,1 milliards de F CFA, soit une hausse de 13,2 milliards par rapport à l’année précédente. Pour concrétiser ce budget ambitieux, le pays envisage de recourir à divers mécanismes, y compris des emprunts sur le marché des titres publics.

L’une des stratégies clés concerne la levée de fonds à hauteur de 375 milliards de francs CFA à travers des émissions d’Obligations de Trésor Assimilables (OTA). Une partie substantielle de ces fonds, estimée à près de 169,6 milliards de F CFA, est destinée à couvrir une partie des charges financières de la dette, englobant paiements d’intérêts et remboursement du capital sur les obligations émises, tandis qu’une portion importante, en baisse par rapport à l’année précédente, est allouée au financement de projets de développement.

Cependant, le Cameroun fait face à des défis sur le marché des titres publics, notamment en raison d’un durcissement des conditions d’emprunt et d’un resserrement de la politique monétaire de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC) visant à contenir l’inflation croissante. Cette nouvelle donne contraint le pays à s’adapter à des taux d’intérêt plus élevés, tout en cherchant à maintenir des taux demeurant parmi les plus bas du marché.

Les dernières données de la Cellule de règlement et de conservation des titres (CRCT) révèlent une augmentation significative du taux d’intérêt moyen sur les OTA émises par le Cameroun, atteignant 7,2%, la plus élevée des 12 dernières années.

Des experts soulignent que cette décision de relever les taux d’intérêt met en lumière la nécessité d’adapter la politique financière aux conditions actuelles. Cependant, bien que cela puisse accroître le coût de l’emprunt, la gestion prudente de cette dette sera cruciale pour assurer la stabilité économique du pays et conserver la confiance des investisseurs tout en poursuivant les objectifs de développement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi