fbpx

Cameroun Actuel

Le Cameroun stimule la production laitière pour réduire ses importations

Le secteur laitier au Cameroun connaît une évolution significative grâce à des initiatives gouvernementales visant à renforcer la filière. Les chiffres révélés par le ministre de l’Élevage, des Pêches et des Industries Animales (Minepia), Dr Taïga, indiquent une augmentation de 5% de la production laitière entre août 2022 et août 2023, passant de 105 190 tonnes à 110 374 tonnes.

Cette croissance, bien que positive, ne comble pas encore le déficit annuel moyen de production laitière, s’élevant à environ 120 000 tonnes, entraînant des coûts importants pour l’État camerounais qui doit recourir à des importations de produits laitiers, représentant près de 20 milliards de FCFA par an.

Pour réduire cette dépendance aux importations, le Cameroun a investi dans l’acquisition de 495 vaches laitières en provenance de France entre 2020 et 2023. Ces génisses gestantes de race montbéliarde, renommées pour leur production laitière estimée à 40 litres de lait par jour, sont considérées comme particulièrement adaptées aux conditions climatiques difficiles de l’Afrique subsaharienne, notamment la chaleur.

Cette acquisition s’inscrit dans le cadre du Projet de développement de l’élevage (Prodel), financé par la Banque mondiale. Le gouvernement campe de grands espoirs sur ces vaches, envisageant qu’elles puissent impulser la production laitière locale et contribuer à réduire les importations coûteuses.

Ces mesures visent à renforcer l’autosuffisance dans le secteur laitier, réduisant la dépendance aux importations tout en stimulant la production locale pour répondre à la demande intérieure croissante en produits laitiers de qualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi