fbpx

Cameroun Actuel

Le Cameroun recherche le financement pour le 4e recensement général de la population et de l’habitat

Population Camerounaise

Le gouvernement camerounais est activement à la recherche de bailleurs pour financer son 4e recensement général de la population et de l’habitat. Avec un budget total estimé à 64 milliards de FCFA, cette opération requiert une mobilisation conséquente de ressources. À ce jour, une enveloppe de 42 milliards de FCFA a été mobilisée, laissant un déficit de 22 milliards de FCFA à combler.

Lors du conseil de cabinet tenu le 28 mars dernier à Yaoundé, le ministre de l’Économie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire (Minepat), Alamine Ousmane Mey, a informé que des démarches sont en cours pour obtenir la contribution des partenaires techniques et financiers afin de constituer les fonds résiduels nécessaires.

Le Premier ministre, Joseph Dion Ngute, a instruit le Minepat d’accélérer ces démarches pour finaliser le financement de ce recensement. Prévu de manière conjointe avec le recensement général de l’agriculture et de l’élevage, ce 4e recensement vise à pallier les contraintes financières en mutualisant les deux opérations.

Alamine Ousmane Mey a précisé que les activités préalables au recensement sont terminées, notamment l’élaboration des documents techniques, la formation du personnel d’encadrement et la réalisation de la cartographie censitaire et du recensement pilote. Les prochaines étapes incluent la sélection et la formation des agents recenseurs, ainsi que la conduite des opérations de recensement proprement dites.

Dans le cadre de cette opération, le Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA) apporte son soutien pour le plaidoyer et la mobilisation des ressources. Des mesures sont également prises pour former les agents recenseurs sur la prévention des abus sexuels, afin de garantir le respect des droits humains, en particulier ceux des femmes et des filles.

Ce 4e recensement général de la population et de l’habitat est crucial pour la planification du développement du Cameroun et la prise en compte du dividende démographique dans l’élaboration des politiques publiques. Bien que sa date ne soit pas encore fixée, cette opération revêt une importance capitale pour actualiser les données socio-démographiques et agropastorales du pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi