fbpx

Cameroun Actuel

Le Cameroun prévoit son retour sur les marchés internationaux : défis et opportunités

Le Cameroun se prépare à un retour sur les marchés financiers mondiaux l’année prochaine, avec l’émission projetée d’un eurobond de 400 milliards de Fcfa (environ 600 millions d’euros), selon le Document de stratégie d’endettement public et de gestion de la dette publique pour l’exercice 2024. Cette incursion marquerait la troisième du pays sur la scène internationale des investissements.

L’annonce intervient après le succès de l’émission précédente en juin 2021, où le Cameroun avait levé 450 milliards de Fcfa à un taux d’intérêt de 5,95%. Avec une maturité de 11 ans, cette opération, exécutée en euros, avait suscité un vif intérêt avec une souscription dépassant 3,2 fois le montant recherché, dépassant les 1481,15 milliards de Fcfa.

Cependant, malgré la confiance perçue des investisseurs dans la solidité financière du Cameroun, des défis persistent. Les fluctuations du prix du pétrole et l’impact attendu sur les recettes pétrolières représentent un contexte difficile pour le Trésor camerounais. Les recettes projetées subissent un recul, passant à 809,5 milliards de Fcfa, soit 16,15% des recettes internes nettes du pays, une régression de 3,8% entre 2023 et 2024.

Dans ce paysage financier complexe, les analystes suggèrent que les investisseurs pourraient exiger des taux d’intérêt plus élevés, s’adaptant à une inflation structurelle et à un environnement économique incertain. Ce changement pourrait contraindre le Cameroun, traditionnellement favorable à des taux d’intérêt bas, à envisager une adaptation pour maintenir la confiance des investisseurs.

Malgré cette perspective, le pays envisage d’utiliser une partie des fonds pour rembourser l’eurobond de 2015, une action prévue dans la stratégie d’endettement pour 2024. Cette démarche vise à clôturer cette dette tout en poursuivant des projets de développement cruciaux.

Le plan annuel de financement de 2024 prévoit un besoin d’endettement de l’État couvert par des emprunts extérieurs pour un montant de 1 041 milliards de FCFA, dont 907 milliards de Fcfa de prêts projets et 134 milliards de FCFA d’appuis budgétaires, ainsi que des emprunts intérieurs pour 606 milliards de Fcfa.

Ce retour projeté sur les marchés internationaux représente un pari stratégique pour le Cameroun, appelé à jongler avec des impératifs financiers complexes tout en cherchant à maintenir la confiance des investisseurs pour assurer son développement économique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi