fbpx

Cameroun Actuel

Le Cameroun obtient le label ‘‘cacao fin’’ de l’organisation internationale du cacao

Le 14 juin 2023, marque un nouveau tournent pour le cacao camerounais à l’international. En effet, cette date marque l’adhésion du Cameroun au sein du label très sélectif du ‘‘cacao fin ‘’ de l’Organisation internationale du cacao (Icco). Ceci après avoir défendu son dossier de candidature devant un panel d’experts du cacao fin de l’Icco à Antananarivo, à Madagascar où se tenaient  les travaux du Pannel ad hoc d’experts sur le cacao fin de l’Icco du 12 au 18 juin.

« La filière cacaoyère sous l’impulsion du ministre du Commerce vient de frapper un grand coup à travers l’intégration du Cameroun dans la liste très restreinte des pays producteurs de cacao fin dans le monde que constitue l’annexe C de l’Accord international du cacao», a confié Samuel Donatien Nengue, Administrateur du Fonds de développement des filières cacao et café que cite les services du ministère du Commerce.

Pour  valider son ticket adhésion,  à ce label détenu en grande partie par les pays producteurs de cacao d’Amérique Latine et des Caraïbes, le Cameroun a du « démontrer à Antananarivo qu’au plan génétique, mais aussi du traitement post-récolte, qu’il produit un cacao aux saveurs particulières encore appelé cacao fin et cela a été attesté par des chocolatiers spécialisés dans le haut de gamme », rajoute le Mincommerce.

Pour illustrer ceci l’on se souvient qu’au mois de mai 2022, des chocolatiers Français regroupés au sein du ‘‘Club chocolatiers engagés’’ ont décidé de parrainer une coopérative de producteurs camerounais. Ceci dans l’optique de produire un cacao de qualité, après être tombés sous le charme du cacao camerounais.

Le Cameroun rejoint Madagascar dans la liste des pays africains détenteurs de ce label. Ce qui lui permettra d’envisager de nouvelles perspectives pour son cacao. surtout en matière de prix. Actuellement le prix minimum de vente d’un kilogramme de cacao est de 1 280 Fcfa (au 2 juin 2023, selon les données de l’Office national du cacao et du café, ndlr), et le maximum 1 375 Fcfa. Pourtant Madagascar qui détient déjà ce même label, le prix d’un kilogramme de cacao sur le marché local se négocie entre 2 et 3 euros, soit respectivement 1 311 et 1 967 Fcfa.

A cela l’on peut rajouter une hausse  des revenus. Indiquons ici pour le compte de la campagne cacaoyère 2021-2022, le Cameroun enregistre une production cacaoyère de 295 163 506 kg, en hausse de 2 692 041 Kg en valeur absolue, et de 0,91% en valeur relative, pour  des recettes d’exportations évaluées à 288,7 milliards de Fcfa.

En guise de rappel l’Icco, est une organisation intergouvernementale fondée en 1973 et dont le siège se trouve à Abidjan en Côte d’Ivoire. Elle regroupe 52 pays membres, dont 23 pays exportateurs de cacao et 29 pays importateurs de cacao. Elle se donne alors pour objectif de promouvoir et de soutenir la durabilité économique, sociale et environnementale de la chaîne de valeur du cacao et en particulier d’améliorer les conditions de vie des cacaoculteurs.

Eco Matin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi