fbpx

Cameroun Actuel

Le Cameroun interdit l’importation des boissons sucrées en provenance du Nigeria 

Boissons sucrées

La douane de la région du Nord a pris une décision ferme quant à l’importation des boissons sucrées en provenance du Nigeria. Selon le chef secteur Douanes, ces produits, dont l’origine est incertaine, envahissent le marché et créent une concurrence déloyale envers les produits locaux.

Une note de service datée du 11 décembre, signée par Raymond Touagaï, chef secteur Douanes de la région du Nord, stipule que l’importation des boissons sucrées du Nigeria est désormais interdite. La prolifération incontrôlée de ces marchandises, considérées comme douteuses, suscite des préoccupations quant à leur impact sur la santé publique et leur concurrence déloyale vis-à-vis des produits locaux.

Cette directive formelle impose aux unités opérationnelles et à la mission spéciale HALCOMI 3 ZONE 3 de ne pas autoriser le dédouanement de ces boissons et ordonne leur saisie systématique à la frontière, dans les dépôts de chargement et déchargement ainsi que dans les messageries. Cette mesure vise à protéger l’économie locale et à éviter les risques sanitaires potentiels liés à ces produits.

La frontière entre le Cameroun et le Nigeria, longue de 1 600 km, est le théâtre d’une intense activité de contrebande, particulièrement dans les régions du Nord, de l’Extrême-Nord, du Sud-Ouest et du Nord-Ouest.

La contrebande, déjà dommageable dans un contexte économique difficile, représente un manque à gagner considérable pour l’État camerounais. Selon une étude de la seconde phase de l’Opération HALCOMI, cette pratique coûte chaque année au pays plus de 250 milliards de francs CFA, soit environ 500 millions de dollars.

Cette décision de la douane vise à renforcer le contrôle sur les importations et à décourager les pratiques commerciales illégales, soulignant l’importance de protéger l’économie locale et la santé des populations face à cette concurrence déloyale et aux risques sanitaires potentiels.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi