fbpx

Cameroun Actuel

L’artiste malien Sidiki Diabate trainé en justice

L’artiste malien, Sidiki Diabate, est dans de sales draps. Après l’épisode de sa détention en 2020 pour une affaire de violence conjugale sur son ex-compagne Mamacita sow, le prince de la Kora fait de nouveau face à la justice pour une affaire d’escroquerie au Cameroun.

L’artiste malien Sidiki Diabaté est au cœur d’une polémique. Il s’agit d’une affaire d’escroquerie qui incrimine le prince de la Kora au point d’être attaqué devant la justice camerounaise. Selon les informations divulguées par plusieurs médias locaux, l’artiste serait accusé pour non-respect d’engagement par rapport à une affaire de spectacles.

En effet, ce dernier est poursuivi par une Camerounaise pour escroquerie. Il s’agit de la Présidente Fondatrice de SM Fashion House Inc, Makendi née Sylvie Dang qui dit avoir investi plus de  22 millions de FCFA sur le Malien, son manager et les 14 membres de son équipe.

« Le 24 février 2023, la Présidente Fondatrice de SM Fashion House inc, Makendi née Sylvie Dang, a déposé une plainte à Interpol contre Sidiki Diabaté », informe une source.

Le musicien malien est accusé d’escroquerie avec complicité. « Sidiki Diabaté  a perçu 80% de son cachet et 14 billets d’avion payés dont deux en Business Class ; 10 chambres standards dans un hôtel 3 étoiles, 3 chambres dans un hôtel 5 étoiles pour un concert à Yaoundé au Cameroun ».

Malheureusement, ce dernier ne se serait pas présenté au Festival International Roots and Beauty Africa (FIRBA), organisé du 7 au 11 février 2023 à Yaoundé. Selon la promotrice, Sylvie Dang Makendi, ce festival était une lucarne pour mettre en lumière les réalisations des artistes africains dans des domaines les plus variés de la culture et de l’art.

Cette énième polémique impliquant l’artiste malien fait actuellement grand bruit dans les médias, surtout qu’il a laissé un souvenir dans l’esprit des mélomanes depuis ses démêlés avec la justice face à l’affaire de violence conjugale sur son ex-compagne Mamacita.

Pour l’heure, le prince de la Kora n’a pas encore réagi face aux accusations.

Afrik Mag

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi