fbpx

Cameroun Actuel

L’ancien handballeur Stefan Schärer élu président

Revenu en Suisse après 5 ans passés au Canada et un titre avec Québec au printemps, Théo Rochette est très attendu par les fans lausannois. Mais l’ancien junior du LHC ne se formalise pas de tout ça.

Samedi après la victoire contre Liberec (6-2) à Lausanne pour l’avant-dernier match de préparation des Lions, c’est lui que l’on a interviewé sur la glace pendant que ses coéquipiers rentraient au vestiaire. Sur les affiches des campagnes promotionnelles, on le met volontiers en avant.

A 21 ans, Théo Rochette a l’habitude d’avoir les projecteurs braqués sur lui. Lors de ses deux dernières saisons aux Remparts de Québec en LHJMQ, c’est lui qui arborait le « C » sur le maillot de l’équipe dirigée par Patrick Roy. Jouer devant plus de 15’000 spectateurs passionnés forge le caractère et aide à se construire une cuirasse.

En anglais, on utilise le terme de « hype » pour décrire un bourdonnement autour d’un événement ou d’une personne. Alors, est-ce que le nouveau numéro 90 du LHC ressent une certaine pression? « Je ne pense pas qu’il y a une hype particulière autour de moi. Je sais que les gens étaient très contents de me voir revenir parce que je suis un jeune du club. Et je vais essayer de faire de mon mieux. Mais au niveau des performances, je ne sens pas d’attentes spécifiques. »

Se donner le temps

Joueur intelligent doté d’un excellent sens du jeu, Théo Rochette a pu montrer de quoi il était capable durant les matches de préparation. Il a notamment piloté une ligne avec Jason Fuchs sur une de ses ailes qui a plutôt bien fonctionné.

« Je sais que je suis jeune et que j’ai encore beaucoup à apprendre, souligne celui qui a remporté la Coupe Memorial en inscrivant 6 points (3 buts) en 4 parties. Ce sont mes premiers pas dans une ligue professionnelle, mais je me donne le temps de prendre de l’expérience. Je ne suis pas trop inquiet. »

En découvrant le nouveau maillot, le jeune Lion a pu voir que le design ressemblait à celui des Remparts. « J’aime bien, il lui ressemble », a-t-il commenté. Il fait également penser à certains maillots de NHL. NHL, trois lettres qui font rêver les jeunes hockeyeurs. Théo Rochette a eu l’occasion de participer à des camps de franchises, dont celui des Philadelphia Flyers. Et à l’entendre, il ne serait pas contre une nouvelle tentative: « Cette saison, en termes de points, je ne me fixe pas d’objectif. Je veux juste m’améliorer, et mon rêve demeure la NHL. Ce…

[…]Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi