fbpx

Cameroun Actuel

Lancement au Cameroun du Projet filets sociaux adaptatifs et d’inclusion économique : vers une nouvelle ère de soutien social et d’opportunités économiques

Le Cameroun a franchi une étape significative dans son engagement envers la protection sociale et le développement économique avec le lancement du Projet filets sociaux adaptatifs et d’inclusion économique (PFS-AIE). Sous la direction du ministre de l’Économie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire, Alamine Ousmane Mey, cette initiative novatrice bénéficie du soutien crucial de la Banque mondiale, représentant un investissement massif de 146,752 milliards de FCFA pour toucher 356 000 familles.

Le PFS-AIE, déployé sur la période 2023-2028, a des objectifs ambitieux. Il cherche d’une part à élargir la protection sociale aux ménages les plus vulnérables et d’autre part à stimuler les opportunités économiques pour les jeunes urbains âgés de 18 à 35 ans. Michelin Njoh, coordonnateur national du projet, souligne l’accent mis sur le soutien aux jeunes entrepreneurs informels, les aidant à migrer vers le secteur formel pour développer leurs entreprises.

Ce projet s’appuie sur les bases solides du Programme filets sociaux précédent, ayant déjà soutenu des ménages dans toutes les régions du Cameroun. Il vise également à offrir un appui spécifique aux jeunes travailleurs informels, considérés comme des « entrepreneurs de subsistance », ainsi qu’aux jeunes entrepreneurs présentant des projets prometteurs dans des secteurs clés identifiés comme prioritaires par le gouvernement.

En outre, le PFS-AIE consolidera le Registre social unifié du Cameroun (RESUC), renforçant ainsi les systèmes d’information pour identifier, enregistrer et évaluer les besoins des populations vulnérables. Ce projet promeut également l’utilisation des paiements électroniques pour faciliter les transferts monétaires aux bénéficiaires.

Le ministre Alamine Ousmane Mey exprime son optimisme quant aux retombées de cette initiative, soulignant son impact polyvalent en faveur de l’inclusion, de la solidarité et d’une prospérité partagée, un pas de plus vers l’émergence du Cameroun.

Les filets sociaux au Cameroun ont déjà fait leurs preuves en tant qu’instruments essentiels de l’assistance sociale, ayant permis à plus de 2,4 millions de personnes, réparties dans 385 500 ménages, de bénéficier de transferts monétaires pour un montant global de 54,5 milliards de FCFA, comme le souligne le Minepat.

À travers ce projet novateur, le Cameroun trace une trajectoire prometteuse vers une société plus inclusive et un environnement économique propice à l’épanouissement des populations les plus vulnérables.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi