fbpx

Cameroun Actuel

L’An 54 de la création de l’Eglise Presbytèrienne Camerounaise Orthodoxe s’est célébré à Ebolowa le 17 Février 2024 sous fond de réflexion sur l’image et la réputation de l’EPCO

EPCO Ebolowa

Un état d’esprit qui vise à renforcer une image positive de cette obédience religieuse.

La date du 18 Février 1970 est un marqueur important dans l’histoire de l’EPCO. Une grande victoire et un acquis célébrés qui doivent cependant être consolidés. La communication spéciale donnée à la faveur du 54e anniversaire de cette obédience religieuse était justement axée sur la construction de la notoriété de l’église pour refléter l’image du Christ.

Pour Parfait Magloire Obam émissaire de la Direction Nationale de la Communication de l’EPCO, « il faut déjà considérer que la communication est un domaine manipulable et qu’il le principe de l’image qu’il faut prendre en compte dans son aspect lié à la ressemblance. A partir de ces points on se pose la question de savoir si l’image que nous avons à l’EPCO aujourd’hui est-elle à sa ressemblance ? Voilà tout le problème« .

Être à l’image du Christ

Dans sa posture de Communicateur Parfait Magloire Obam a démontré exemples à l’appui que l’image de l’EPCO aujourd’hui n’est pas la bonne. Le référent de l’EPCO qu’est la sainte bible devrait être la marque de cette église pour être sa spécificité. Le vrai fidèle devrait faire la différence entre la vraie image et la caricature deux concepts qui créent la confusion dans les esprits.

Construire la notoriété de l’EPCO

Cette communication d’une trentaine de minutes à servi de déclic aux fidèles qui à la fin ont pris l’engagement de s’investir dans la construction de la notoriété et de l’assise populaire de leur congrégation religieuse. D’autres activités ont ponctué cet anniversaire notamment un concert des chorales et un culte spécial qui ont permis aux chrétiens de se remettre en cause pour un nouveau départ dans la foi.

Ils ont bien de la prêche de circonstance que le bon chrétien doit se départir des contraintes pour mieux adorer et prier son Dieu. C’est donc une commémoration à la dimension des efforts consentis par les différentes instances de cette obédience religieuse dans l’optique de prôner la réconciliation, l’amour et la paix portent leurs fruits.

Selon Parfait Magloire Obam « mais si l’EPCO dit que son référent c’est la bible l’EPCO doit donc être à l’image du Christ. Mais est ce que l’EPCO a déjà construit une image qui reflète son référent ? C’est un chantier sérieux« . La redynamisation de cette Église engagée depuis quelques années déjà est décidément en marche.

Consty ZANG

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi