fbpx

Cameroun Actuel

La production laitière au Cameroun : un défi à relever malgré une hausse timide

production laitière du Cameroun

Dans son discours présentant le plan économique, financier, social et culturel pour 2024, le Premier ministre a mis en lumière la situation actuelle de la production laitière au Cameroun. Malgré une légère augmentation, le pays reste confronté à un déficit considérable en la matière.

Les chiffres officiels dévoilés montrent une augmentation de la production laitière, passant de 105 190 tonnes à 110 374 tonnes, soit une hausse de 5% en 2023. Une évolution encourageante, mais qui demeure en deçà du déficit estimé à 120 000 tonnes par an pour satisfaire la demande nationale.

Cette progression s’explique par plusieurs facteurs, notamment l’acquisition progressive de races laitières, l’amélioration génétique des races locales, la production de semences animales et l’organisation des circuits de collecte et de distribution du lait. Le gouvernement a notamment importé 500 vaches Montbéliardes de France dans le cadre du Prodel, un projet de développement de l’élevage financé par la Banque mondiale.

Cependant, un rapport du ministère de l’Élevage, des Pêches et de l’Industrie animale pour l’année 2021 révèle une baisse alarmante de la production, passant de 187 873 tonnes à 166 132 tonnes, soit une chute de 12%. Des problèmes de gouvernance, des difficultés dans la chaîne de production, une altération de la qualité des produits laitiers locaux et une compétitivité réduite ont été identifiés comme des causes majeures de cette contre-performance.

Les éleveurs soulignent également des obstacles tels que l’accès au matériel génétique laitier, le manque de soutien et de financement adapté. Face à ces défis, un plan national de développement de la filière lait est en cours d’élaboration pour stimuler la production locale. La Conférence nationale des éleveurs du Cameroun a récemment soumis un document de plaidoyer au ministère de l’Élevage, des Pêches et des Industries animales, espérant que leurs propositions seront intégrées dans la stratégie nationale en préparation.

Cette situation met en lumière les défis et les opportunités à saisir pour améliorer la production laitière nationale. Le pays s’engage à renforcer sa stratégie pour surmonter ces obstacles et stimuler une croissance durable de ce secteur crucial pour l’économie et la nutrition des populations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi