fbpx

Cameroun Actuel

La Policemen’s Wives Association soutient l’éducation des orphelins de la sûreté nationale au Cameroun

La Policemen’s Wives Association (POWA) en collaboration avec la Délégation générale à la Sûreté nationale a récemment organisé une cérémonie pour soutenir l’éducation des orphelins de la sûreté nationale au Cameroun. Au total, 925 élèves et étudiants de la région du Centre ont bénéficié de cette initiative louable.

La cérémonie s’est déroulée le 30 août 2023 à l’École nationale supérieure de Police de Yaoundé, dans une atmosphère conviviale qui annonçait déjà la rentrée scolaire. Les élèves et étudiants ont reçu des cartables remplis de fournitures scolaires, prêts à être partagés. Marguerite Baya, coordinatrice nationale et représentante de la présidente nationale de la POWA, Philomène Mbarga Nguele, a souligné que cette action sociale est une tradition pour l’association. Son objectif principal est de soutenir la scolarisation des enfants orphelins de la sûreté nationale, en leur donnant les moyens nécessaires pour survivre, développer leurs compétences et se préparer à leur insertion professionnelle.

La Secrétaire générale du ministère des Affaires sociales, Berry Itoe, a également exprimé son soutien à cette initiative. Elle a souligné l’importance de garantir une éducation de qualité à chaque enfant, et a rappelé aux orphelins qu’ils ne sont pas seuls. Le gouvernement est là pour les accompagner dans la réalisation de leurs rêves. La représentante de la ministre des Affaires sociales a également promis de soutenir les politiques et programmes visant à aider les orphelins et les enfants vulnérables du pays.

Les bénéficiaires de cette initiative ont exprimé leur gratitude. Muriel Essamba Evina, étudiante à l’université de Yaoundé II, a déclaré : « Je trouve que c’est une belle attention envers les orphelins que nous sommes. Penser aux enfants de ceux qui sont décédés, que ce soit sur le champ ou des suites de diverses maladies, c’est aimable et touchant ». Jean Ngoume Ndjana, élève en Terminale A4, a ajouté : « Ce don nous permet d’aller à l’école. Il nous permet aussi de comprendre que malgré la perte de nos parents, nous sommes toujours considérés dans la société ».

Cette action de soutien à l’éducation ne se limite pas à Yaoundé. Des cérémonies similaires sont prévues dans les chefs-lieux des 9 autres régions du Cameroun, où 2500 enfants recensés devraient également bénéficier de ces attentions précieuses. La POWA continue ainsi de jouer un rôle essentiel dans la promotion de l’éducation et de l’inclusion des orphelins de la sûreté nationale, en leur offrant un avenir meilleur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi