fbpx

Cameroun Actuel

La longue attente de spectateurs confinés à Bruxelles

Soulagés, inquiets pour certains, les spectateurs du match Belgique-Suède sont sortis du stade du roi Beaudouin lundi peu avant minuit.

Ils y avaient été confinés pendant deux heures et demie à la suite de l’attentat qui a coûté la vie à deux Suédois à Bruxelles.

« J’étais stressée, je me demandais comment on allait rentrer, car on est venus en métro », a expliqué à l’AFP Manon Antoine, 21 ans, accompagnée de son frère. Les supporteurs suédois ont été les derniers à sortir du stade, où étaient présents quelque 35’000 fans pour ce match de qualifications de l’Euro 2024.

Manu Leroy, patron de l’Union belge de football, a expliqué que la police avait escorté fans et joueurs suédois pour « visiblement aller directement à l’aéroport et partir » car l’auteur de l’attaque, qui s’est dit inspiré par l’Etat islamique, était toujours en fuite et activement recherché dans la nuit de lundi à mardi.

Selon les enquêteurs, la nationalité suédoise des victimes est une « motivation probable » de l’assaillant, d’après sa vidéo de revendication. Les abords du stade, situé à quelque 5 km du lieu de l’attaque, étaient surveillés par la police et la circulation le long de l’enceinte avait été coupée.

« L’endroit le plus +safe+ »

Les organisateurs de la rencontre ont appris environ 10 minutes avant son début que « quelque chose de grave s’était passé », a expliqué Manu Leroy sur la RTBF.

« Il a été décidé en premier lieu que le match débute parce que l’enceinte du stade était l’endroit le plus +safe+ pour les fans, surtout les fans suédois pour qu’ils soient bien en sécurité », a-t-il expliqué. Mais à la mi-temps, le match a été interrompu, sur le score de 1-1, et n’a pas recommencé.

L’UEFA a pris la décision de ne pas reprendre la partie après consultation des deux équipes et des autorités belges. « Je suis terriblement triste. Nous étions d’accord à 100% pour ne pas jouer la seconde mi-temps en raison des conditions et par respect pour les victimes et leurs familles », a expliqué le sélectionneur de la Suède Janne Andersson, cité par l’agence suédoise TT.

Retenu à l’intérieur du stade par mesure de sécurité, le public a bravé le froid et l’inquiétude en entonnant des chants en l’honneur de la Suède et scandant des « tous ensemble, tous ensemble! ». Applaudissements et olas ont aussi rythmé cette longue attente.

Finalement, peu avant minuit, des cohortes de fans des Diables…

[…]Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi