fbpx

Cameroun Actuel

La hausse des loyers s’est poursuivie en novembre (Homegate)

Le président serbe Aleksandar Vucic a revendiqué dimanche soir la victoire de son parti (SNS, droite nationaliste) aux élections législatives avec plus de 46% des voix. Il sortirait même renforcé par rapport au dernier scrutin, en avril 2022.

« Nous aurons la majorité absolue au Parlement avec 127 sièges », sur les 250 que compte le Parlement, a-t-il déclaré, confiant, en conférence de presse, en se fondant sur 76% des bulletins de vote dépouillés. Lors de la précédente législature, le SNS avait obtenu 120 sièges.

Omniprésent dans les médias, le président était de toutes les affiches, faisant de ces élections législatives et locales un référendum sur sa personne. « Mon travail était de tout faire en mon pouvoir pour que vous obteniez la majorité absolue au parlement », a-t-il d’ailleurs déclaré dimanche soir, se disant « très fier » de la campagne menée.

Les résultats officiels ne sont pas attendus avant lundi soir, mais l’opposition unie sous la bannière « La Serbie contre la violence », remporterait 23,5% des voix.

Fraudes dénoncées

Cette coalition, née des manifestations monstres qui ont secoué le pays dès mai, après la mort de 19 personnes dans deux fusillades – dont une dans une école primaire – n’a eu de cesse de dénoncer une campagne biaisée, entachée, selon elle, de fraudes.

Son chef de file, Radomir Lazovic, a, dès dimanche matin, évoqué des irrégularités, affirmant qu’il s’agissait peut-être « du processus électoral le plus sale », évoquant des « achats de voix, fausses signatures ». L’opposition a aussi affirmé que des bus entiers étaient arrivés à Belgrade pour y faire voter des non-résidents.

« La plus grande préoccupation est causée par le plus grand nombre d’électeurs amenés d’autres endroits à Belgrade », a indiqué le centre pour la recherche, la transparence et la responsabilité (CRTA), dont une équipe d’observateurs a affirmé avoir été attaquée à Odzaci (nord-est), « après avoir enregistré un cas de corruption électorale, où des dizaines de bulletins de vote ont été apportés aux bureaux des partis politiques ».

Forte inflation

Ces accusations ont été balayées par la première ministre, Ana Brnabic, lors d’une conférence de presse dans la soirée. Dans un exercice dont est aussi coutumier le président, elle a égrené des unes de la presse non-acquise au SNS, les accusant de chercher à semer le chaos avec des mensonges.

Lors de…

[…]Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi