fbpx

Cameroun Actuel

La division régionale de la police judiciaire de l’Est capture trois individus spécialisés dans le braquage à main armée

La division régionale de la police judiciaire de l’Est a récemment fait une avancée majeure dans la lutte contre le banditisme en capturant trois individus spécialisés dans le braquage à main armée. Ces individus ont été présentés hier à la presse, mettant en lumière les détails de leurs activités criminelles. Selon les autorités policières, ces braqueurs opèrent dans plusieurs villes, notamment Bertoua, ses périphéries, la ville de Yaoundé et dans tout le triangle national.

L’enquête a commencé suite à une plainte déposée par Monsieur Housseyni, victime d’un braquage spectaculaire dans son domicile à Kano, dans l’arrondissement de Bertoua 2. Les malfaiteurs se sont fait passer pour des agents d’Eneo, vêtus en uniforme de ladite structure, et ont ligoté et bâillonné les occupants de la maison, y compris la dame de ménage et les enfants. Ils ont ensuite fouillé la maison à la recherche d’un coffre-fort présumé contenir des lingots d’or et une somme d’argent importante.

Selon le chef de la police, le cerveau de ce braquage n’est autre que le frère cadet de la victime, Monsieur Amadou Djibrila. Ce dernier aurait fait appel à un individu dont le nom n’a pas encore été révélé pour organiser cette opération criminelle. Cependant, grâce à l’enquête en cours, la police a réussi à démanteler ce gang de braqueurs redoutables.

Les limiers de la police judiciaire de l’Est ont pu localiser les suspects à Yaoundé, plus précisément dans la localité de Ngousso. Une équipe dirigée par le commissaire divisionnaire Djeumo a agi avec maîtrise pour les neutraliser. Lors de la perquisition de leur repaire, la police a saisi des effets appartenant à la victime, notamment des bijoux en or, ainsi que deux pistolets automatiques utilisés lors du braquage.

Il est important de souligner que ce gang est bien organisé et que d’autres membres pourraient être encore en liberté. Les enquêtes en cours permettront d’en savoir plus sur l’étendue de leurs activités criminelles et de les traquer jusqu’au bout.

Le commissaire divisionnaire Hervé Djeumo souhaite profiter de cette occasion pour adresser un message fort aux populations. Il encourage vivement la collaboration avec les forces de l’ordre, en particulier la police, et demande à tous les citoyens de communiquer en temps réel toute information pouvant contribuer à mettre hors d’état de nuire ces individus dangereux qui perturbent la tranquillité des honnêtes citoyens.

L’enquête préliminaire est actuellement terminée et les suspects seront présentés devant le commissaire du gouvernement près le tribunal militaire de Bertoua. La division de la Police judiciaire de Bertoua, qui a déjà obtenu de précédents succès dans la lutte contre le banditisme, continue de montrer son efficacité dans la région.

Il est essentiel de reconnaître le travail acharné des forces de l’ordre pour assurer la sécurité des citoyens et mettre fin aux activités criminelles. La collaboration entre la police et la population est cruciale pour garantir un environnement sûr et paisible pour tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi