fbpx

Cameroun Actuel

La croissance de retour au troisième trimestre (Seco)

Le réassureur Swiss Re vise un bénéfice de plus de 3,6 milliards de dollars (3,14 milliards de francs au cours actuel), grâce au passage à la norme comptable IFRS l’année prochaine, après un gain net de seulement 472 millions de dollars en 2022.

Sa branche de réassurance vie L&H Re doit y contribuer à hauteur de 1,5 milliard, selon le communiqué publié vendredi en amont de sa journée des investisseurs.

La réassurance dommages P&C Re vise un ratio combiné IFRS de moins de 87% et Corporate Solutions (Corso) de moins de 93%. L’an dernier, le premier s’affichait à 102,4% et le second à 93,1%. Cet indicateur désigne le rapport entre les primes encaissées et les remboursements. S’il est inférieur à 100%, il permet à la société de réaliser des profits.

Swiss Re, qui rapportait jusqu’ici sous la norme US GAAP, vise également un retour sur capitaux propres (ROE) sur plusieurs années dépassant 14%. Il s’est élevé à seulement 2,6% en 2022.

Impacts négatifs et positifs

La nouvelle base comptable aura « un impact positif sur le bénéfice net », en reflétant mieux les capacités de gains de L&H Re, d’après le communiqué. Sa mise en oeuvre devrait avoir un impact négatif sur le bénéfice après impôts d’environ 0,5 milliard en 2024. Le taux de solvabilité SST de 314% ne sera pas « affecté matériellement » par le passage vers la nouvelle norme.

Le groupe zurichois maintient par ailleurs ses « priorités », avec pour ambition de revenir à « une croissance durable du dividende ».

Sur neuf mois, le géant de la réassurance a enregistré un bénéfice net frôlant les 2,5 milliards de dollars (2,26 milliards de francs), un montant proche des 3 milliards escomptés pour 2023 dans son ensemble.

Pour la Banque cantonale de Zurich (ZKB), Swiss Re se montre à nouveau « très optimiste » quant à son activité.

Simon Fössmeier pour Vontobel estime que les chiffres « positifs » liés au passage à la norme IFRS 17 s’accordent avec ses propres estimations « optimistes ». L’expert recommande le titre à l’achat (buy) avec un objectif de cours à 118 francs.

En revanche, la cible de Swiss Re s’avère inférieure à celle que visait UBS, qui déplore une annonce décevante. Le consensus actuel selon IFRS 4 table sur 3,75 milliards quand la banque aux trois clés misait sur un gain de 4 milliards de dollars selon IFRS 17. La différence avec les pronostics du géant bancaire reposerait sur l’impact de 0,5 milliard,…

[…]Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi