fbpx

Cameroun Actuel

La COP28 de l’ONU s’ouvre à Dubaï : enjeux et espoirs pour le climat mondial

COP28

Ce jeudi 30 novembre 2023, la 28ème Conférence des Parties (COP28) de l’ONU sur le changement climatique a entamé ses travaux à Dubaï, aux Émirats arabes unis. Ce rassemblement, s’étalant sur deux semaines, se déroulera du 30 novembre au 12 décembre 2023, réunissant les représentants de divers pays signataires de la convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques ainsi que les acteurs majeurs de la scène environnementale.

L’objectif premier de cette conférence sera de parvenir à un accord global visant à orienter la planète vers la réalisation des objectifs climatiques fixés. Les délégués exploreront des mesures d’urgence pour réduire les émissions de CO2 et encourager les investissements dans des transitions écologiques. Lors de la précédente COP26 à Glasgow, certains pays avaient consenti à abandonner progressivement l’utilisation du charbon, mais la question de l’abandon total des énergies fossiles reste en suspens.

Certains pays, notamment les États-Unis, l’Union européenne et plusieurs nations vulnérables au changement climatique, pressent pour que l’accord final de cette COP28 engage à une élimination progressive des combustibles fossiles. Cependant, lors du récent sommet du G20 rassemblant les principales économies mondiales, un consensus n’a pu être atteint sur cette question, certains pays, tels que la Russie, exprimant leur opposition à cette idée.

La COP28 prévoit un programme dense et varié. Après la cérémonie d’ouverture, des discussions ont démarré dès le lendemain par un sommet réunissant chefs d’État et de gouvernements, les 1er et 2 décembre. Les journées suivantes, du 3 au 10 décembre, seront dédiées à huit thématiques spécifiques telles que la santé, la finance, l’énergie, les transports, les océans et les forêts. Enfin, les 11 et 12 décembre seront réservés aux négociations finales.

Cette conférence, cruciale pour l’avenir de la planète face au défi climatique, suscite des espoirs quant à la possibilité de parvenir à des accords décisifs pour la lutte contre le changement climatique, mais également des inquiétudes concernant les positions divergentes des grandes puissances mondiales.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi