fbpx

Cameroun Actuel

La commune de Ngoro s’engage dans la production de cacao durable pour améliorer les conditions de vie des producteurs

Cacao durable

La commune de Ngoro, située dans le département du Mbam et Kim, région du Centre, a récemment signé un accord avec l’initiative pour le développement durable et ses partenaires pour la production d’un cacao durable et l’amélioration des conditions de vie des producteurs. Cette initiative s’inscrit dans le cadre du projet « Cacao sans déforestation » du gouvernement camerounais, qui vise à promouvoir une production de cacao respectueuse de l’environnement et des droits des travailleurs.

La production agricole est la principale source de subsistance et de revenus pour les populations de la commune de Ngoro, qui souhaite devenir une commune émergente d’ici 2030. Le cacao constitue, avec les communes de Ntui et Mbangassina, la force qui fait du Grand Mbam le premier bassin de production de cacao au Cameroun. C’est pourquoi l’initiative pour le développement durable et ses partenaires ont choisi Ngoro comme zone pilote pour leur projet.

Le représentant pays de IDH, Christian Inouga, a cofinancé deux projets à hauteur de 3,7 millions d’euros qui couvrent la période 2023/2025 et les communes de Mbangassina, Ntui et Ngoro sont les communes concernées. L’objectif de ce projet est de produire un cacao durable, respectueux de l’environnement et des droits des travailleurs, traçable et contribuant à améliorer les conditions de vie des producteurs.

Joël Martin Atangana, le project manager, souligne que 70% du cacao produit au Cameroun est vendu et consommé dans l’Union européenne. La réglementation de l’Union européenne exige que la production de ce cacao ne contribue pas à la déforestation, qu’il respecte les hommes, qu’il soit traçable et surtout qu’il contribue à améliorer les conditions de vie des producteurs. Le projet « Cacao sans déforestation » vise donc à répondre à ces exigences en accompagnant les producteurs dans la mise en place de pratiques agricoles durables.

La signature de ce protocole d’accord adapté au plan de développement de la commune de Ngoro permettra aux cacaoculteurs et autres cultivateurs de la commune de bénéficier d’accompagnements financiers et techniques pour une meilleure migration vers l’agroforesterie et l’application de meilleures pratiques agricoles, agroalimentaires et commerciales des autres cultures. Cette initiative devrait permettre d’améliorer les conditions de vie des producteurs de cacao, qui représentent près de 600 000 personnes au Cameroun.

La mise en œuvre de l’initiative « Cacao sans déforestation » dans les grands bassins de production devrait permettre de nettement améliorer les chiffres de la production de cacao au Cameroun, qui représente 400 milliards de FCFA devises générées par an, ainsi que le nombre de personnes travaillant dans ce secteur, qui s’élève à près de 02 millions de producteurs indirects. La commune de Ngoro s’engage ainsi dans une démarche de développement durable, qui devrait permettre à ses habitants de bénéficier d’une meilleure qualité de vie et de contribuer au développement économique de la région.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi