fbpx

Cameroun Actuel

La communauté oecuménique de Taizé fête ses trois quarts de siècle

Zurich remporte l’Acte I de la finale de National League. Le LHC s’est incliné 2-1 à la Swiss Life Arena. Un match duquel les Lausannois n’ont cependant pas à rougir.

Que d’émotions dans ce premier match. Comme des lions en cage avant un duel, les deux équipes se sont sondées quelques instants, tout en mettant directement de l’intensité dans le jeu. Le premier tir lausannois est survenu à la 4e minute par Lukas Frick.

La riposte a été quasi immédiate. Juho Lammikko et ses coéquipiers de ligne ont mis la pression pendant de nombreuses secondes sur le but lausannois. Ils ont tenté à plusieurs reprises de tirer, mais Connor Hughes a fait le travail. Les occasions se sont ensuite enchaînées de part et d’autre. Jesper Frödén a intercepté une passe et est parti shooter. Le tir a été dévié par le portier lausannois.

Commencer de la meilleure des manières

Deux minutes plus tard, Lawrence Pilut a servi un très bon centre à Théo Rochette qui a tenté sa chance, mais le tir a été dévié. Le puck a fini par revenir devant la cage et le jeune attaquant aurait pu avoir une seconde opportunité si on ne lui avait pas retenu sa canne. Une action qui a été sanctionnée et qui a donné un premier avantage à Lausanne. Et les hommes de Geoff Ward en ont pleinement profité.

En fin de powerplay, les Vaudois ont ouvert le score sur une très belle action. Hughes était sorti de sa cage pour une relance. Et lorsque l’on dit « sorti », ce n’est pas à quelques centimètres de la cage, mais presque à la ligne bleue. Le tout alors que Derek Grant était dans les parages. Les supporters ont retenu leur souffle un instant. Puis Jason Fuchs a envoyé le puck dans la zone offensive. Damien Riat a surgi au milieu des trois zurichois qui tentaient de stopper la rondelle et a shooté, trompant Simon Hrubec (15e, assists: Jason Fuchs et Connor Hughes).

Les Lausannois ont dû enchaîner avec un boxplay après une faute d’Henrik Haapala qui faisait son retour au jeu depuis plus de deux mois. Heureusement pour eux, Rudolfs Balcers a aussi fauté après seulement quelques secondes et les deux équipes se sont retrouvées à 4 contre 4. Malgré quelques échauffourées et des tirs bien déviés par Connor Hughes, les Lions ont bien tenu jusqu’à la fin du tiers.

Attention aux petites erreurs

En deuxième période, Lausanne a montré qu’il en voulait encore en s’offrant directement une opportunité….

[…]Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi