fbpx

Cameroun Actuel

La Banque mondiale envisage un financement additionnel de 30,3 milliards de Fcfa pour la route Babadjou-Bamenda

Une équipe de la Banque mondiale vient de terminer une mission d’évaluation de la route Babadjou-Bamenda au Cameroun, ouvrant la voie à un possible financement supplémentaire pour ce projet d’infrastructure routière majeure.

Selon les informations divulguées par Papa Moudou Ndiaye, chef de mission de la Banque mondiale, le gouvernement camerounais a sollicité un financement additionnel pour le Projet de développement du secteur des transports, visant à réhabiliter et reconstruire la route entre Babadjou et Bamenda pour un montant global de 50 millions de dollars (environ 30,3 milliards de Fcfa). Cette demande fait suite à une évaluation de la route effectuée par l’équipe de la Banque mondiale.

Ce nouveau financement viendrait s’ajouter aux 110 milliards de Fcfa déjà débloqués pour ce projet, portant ainsi le montant total des fonds alloués par la Banque mondiale à près de 140 milliards de Fcfa. Cette injection de fonds supplémentaires pourrait contribuer à accélérer la réalisation des travaux, notamment après la résiliation du contrat de l’entreprise Bofas Sarl, chargée de la construction de la section 3 de la route.

La route Babadjou-Bamenda est composée de quatre sections, dont une grande partie des travaux est déjà avancée. Cependant, des retards ont été constatés, en particulier sur la section 3, en raison de problèmes rencontrés avec l’entreprise adjudicatrice précédente.

Le Projet de développement du secteur des transports, qui englobe la réhabilitation de la route Yaoundé-Bafoussam-Bamenda, vise à désenclaver et à valoriser les régions traversées, ainsi qu’à améliorer les conditions de vie des populations locales en favorisant les échanges et en facilitant l’accès aux marchés et aux services.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi