fbpx

Cameroun Actuel

La BAD approuve un prêt de 74 millions d’euros pour renforcer l’approvisionnement électrique au Cameroun

La Banque Africaine de Développement (BAD) a donné son aval à un prêt de 74 millions d’euros (environ 48,5 milliards de FCFA) au gouvernement camerounais afin de renforcer l’approvisionnement en électricité du pays.

Ce prêt est destiné à faciliter la mise en œuvre de la première phase du Programme d’Appui au Redressement du Secteur de l’Électricité (PARSEC), comme l’a annoncé la banque sur son site officiel.

D’après la BAD, ce prêt soutiendra le gouvernement camerounais dans la mise en place de réformes cruciales au sein du secteur de l’énergie pour les années 2024 et 2025.

L’objectif principal est de permettre au Cameroun de produire suffisamment d’électricité, atteignant une capacité de 5 000 mégawatts, et de constituer des réserves pour des exportations d’énergie potentielles vers les pays voisins, en particulier le Tchad.

Soulignant l’impact global du PARSEC, la BAD a insisté sur le fait que le programme contribuerait au développement d’un plan directeur complet, rentable et intégré.

Ce plan vise à renforcer la capacité de planification sur l’ensemble de la chaîne de valeur de l’électricité au Cameroun, en mettant particulièrement l’accent sur la résolution des problèmes liés au genre.

La vision à long terme du projet est d’établir un approvisionnement en électricité constant et fiable pour les Camerounais, favorisant ainsi un environnement économique plus robuste.

Malgré le potentiel électrique substantiel du pays, le Cameroun a été confronté à des problèmes tels que la basse tension, les coupures fréquentes et d’importantes interruptions de l’approvisionnement en électricité dans certaines régions.

Alors que le taux d’accès global à l’électricité au Cameroun avoisine les 65 %, des recherches récentes de 2021 révèlent que seuls 32 % des foyers camerounais ont accès à un réseau public via un abonnement personnel.

Le lancement officiel imminent du plus grand barrage du Cameroun, la centrale hydroélectrique de Nachtigal, prévu pour janvier 2024, promet de répondre à certains de ces défis électriques.

Cette centrale hydroélectrique, qui devrait contribuer à hauteur de 420 MW au réseau énergétique du Cameroun, couvrira 30 % des besoins énergétiques du pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi