fbpx

Cameroun Actuel

Karin Keller-Sutter parmi les « femmes les plus influentes » du monde

L’inflation a continué à ralentir en octobre aux Etats-Unis, tombant à 3,0% sur un an, contre 3,4% en septembre, au plus bas depuis le printemps 2021, selon l’indice PCE, jauge privilégiée par la Fed, et publié jeudi par le département du Commerce.

Sur un mois, les prix sont restés stables en novembre, alors qu’ils avaient augmenté de 0,4% le mois précédent. C’est mieux qu’attendu, puisque les analystes prévoyaient une légère hausse de 0,1%, selon le consensus de Briefing.com.

Cette mesure de l’inflation progresse dans la même direction qu’un autre indice, le CPI, publié plus tôt dans le mois, et sur lequel sont notamment indexées les retraites des Américains.

Celui-ci, en effet, a ralenti en octobre, à 3,2% sur un an, contre 3,7% en septembre, grâce notamment à la baisse des prix de l’essence à la pompe. Sur un mois, l’indice CPI est lui aussi tombé à zéro, avec des prix identiques à ceux de septembre.

Et même l’inflation dite sous-jacente, qui exclut l’alimentation et l’énergie, et a tiré les prix à la hausse pendant des mois, a baissé en octobre. Elle est tombée à 0,2% sur un mois et 3,5% sur un an.

Pour faire ralentir l’inflation, la banque centrale américaine (Fed) a relevé ses taux progressivement depuis mars 2022. Cela rend l’accès au crédit plus onéreux pour les ménages et les entreprises, les encourageant à moins consommer ou investir.

Et en effet, les ménages ont fortement ralenti leurs dépenses en octobre, celles-ci n’ont augmenté que de 0,2%, contre 0,7% le mois précédent. Leurs revenus, eux, ont progressé de 0,2% seulement en octobre, contre 0,4% en septembre.

« La légère hausse des dépenses de consommation en octobre (…) confirme que la croissance de la consommation réelle est sur la bonne voie pour ralentir au quatrième trimestre », a commenté Michael Pearce, économiste pour Oxford Economics, dans une note.

Ces chiffres, publiés deux semaines avant la prochaine réunion de la banque centrale américaine (Fed), devraient peser dans la balance, en faveur d’un maintien des taux à leur niveau actuel.

Ralentissement économique

L’inflation reste, cependant, supérieure à l’objectif de 2,0%.

« Nous prévoyons de nouveaux progrès réguliers en matière d’inflation des services au cours de l’année prochaine pour ramener l’inflation sous-jacente en dessous de 2,5% d’ici la fin de l’année prochaine, ce qui, selon nous, permettra à la Fed de commencer à…

[…]Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi