fbpx

Cameroun Actuel

Joseph Dion Ngute annonce la construction de 550 nouveaux logements à Douala et Yaoundé

Les déclarations récentes du Premier ministre Joseph Dion Ngute sur la construction de 550 nouveaux logements à Douala et Yaoundé ont suscité l’attention, mais l’absence de détails concrets sur la réalisation de cet objectif soulève des interrogations quant à sa faisabilité.

Lors de son intervention devant la commission des finances et du budget de l’Assemblée nationale, la ministre de l’Habitat et du Développement urbain, Célestine Ketcha Courtès, a évoqué la construction de 175 logements dans le cadre d’un projet plus vaste visant 10 000 logements sociaux et des équipements collectifs avec la société italienne Pizzarotti. Cependant, la construction des 375 logements restants demeure encore floue.

Le Cameroun fait face à un déficit d’environ 2,5 millions de logements sociaux, un défi colossal qui persiste malgré les efforts entrepris. En 2009, le pays avait lancé un programme de construction de 10 000 logements sociaux, assorti de l’aménagement de 50 000 parcelles constructibles. Cette initiative incluait une phase pilote de 1 675 logements, et jusqu’à présent, près de 2 000 logements ont été réalisés dans plusieurs villes du pays telles que Yaoundé, Douala, Bafoussam, Limbé, Bamenda et Sangmélima.

Cependant, les annonces récentes du gouvernement soulèvent des questions sur la concrétisation des objectifs fixés, notamment en ce qui concerne les financements, les partenariats et les délais de réalisation.

Le logement reste un enjeu crucial pour de nombreux Camerounais, et la situation actuelle met en lumière l’urgence d’une action coordonnée pour répondre à cette demande croissante. L’accès à un logement décent est un élément essentiel pour le bien-être et le développement social et économique du pays.

Alors que le gouvernement exprime sa volonté de répondre à cette problématique persistante, les attentes et les interrogations restent élevées quant à la concrétisation des projets annoncés et à leur impact réel sur la vie des citoyens camerounais.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi