fbpx

Cameroun Actuel

Jean-Bruno Tagne fait de graves révélations sur la liste de Rigobert Song à la CAN 2023

La Fédération camerounaise de football (Fécafoot) a récemment fait l’objet d’une réorganisation significative sous l’égide du nouveau sélectionneur des Lions Indomptables, Marc Brys. Selon les informations rapportées par Jean-Bruno Tagne, sept noms de la liste initiale ont été modifiés en vue de la CAN 2023.

L’arrivée de Marc Brys, un technicien belge reconnu, a suscité de grands espoirs parmi les fans de football camerounais. Lors de sa première réunion à la tête de l’équipe nationale, il a clairement affirmé son autorité, soulignant que les décisions finales relevaient de sa compétence exclusive. Cette déclaration franche a marqué le début d’une nouvelle ère pour les Lions Indomptables.

La nomination des membres de son staff a également été l’occasion de mettre en lumière une déclaration de la Fécafoot, affirmant que les joueurs seraient convoqués selon la liste établie par l’entraîneur, sans ingérence extérieure. Ce changement de cap, qui écarte toute influence de la fédération dans les choix de l’équipe, a été salué par les observateurs et les supporters.

La récente publication de la liste des 31 joueurs présélectionnés pour les matchs qualificatifs de la Coupe du Monde 2026 a confirmé cette nouvelle dynamique. Contrairement aux précédentes interventions de la Fécafoot dans les choix de l’équipe, cette liste a été établie sans aucune interférence de la part de la fédération ou de son président, Samuel Eto’o.

Pour Jean-Bruno Tagne, ce changement marque le début d’une ère de professionnalisme et de sérieux au sein de l’équipe nationale. Finis les copinages et les ingérences extérieures : sous la direction de Marc Brys, les Lions Indomptables entament une nouvelle phase axée sur la performance et les résultats.

« Rigo et son adjoint avaient envoyé une liste de 27 pour la CAN. Quand elle a finalement été publiée, ils n’ont pas reconnu 7 noms ! Les gars avaient fait le nettoyage au labo. Ils croient que les choses seront encore comme avant. Deux ans de passe-droit, de laisser-aller, de laisser-faire, de copinage, bref de bordel total, c’est terminé ! Regardez faire les professionnels et les gens sérieux et jugez aux résultats. »

L’arrivée de Marc Brys représente donc bien plus qu’un simple changement d’entraîneur : c’est le début d’une nouvelle ère pour le football camerounais, caractérisée par la rigueur, la discipline et l’engagement envers l’excellence sportive.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi