fbpx

Cameroun Actuel

« j’ai des raisons d’être inquiet » : Joseph-Antoine Bell à propos des Lions Indomptables

Joseph-Antoine Bell, au vu du management actuel des Lions Indomptables du Cameroun, se dit inquiet de l’avenir. Et cet avenir c’est la présence de la sélection nationale du Cameroun à la prochaine Coupe d’Afrique des Nations. L’analyste de RFI se veut clair. Il s’agit de son raisonnement personnel en tant que camerounais.

« Aujourd’hui avec cette personnalité que j’ai en tant que consultant à Rfi, je suis zen, je ne suis partisan d’aucune équipe, je suis partisan du jeu. Maintenant si je prends l’affaire en tant que Camerounais, j’ai des raisons d’être inquiet. Oui absolument« .

À ceux qui estiment qu’il y a un état d’esprit qui suppose que le Cameroun est toujours fort quand la compétition démarre, JoBell a une réponse claire :

« Heureusement que vous le rappelez. On ne gagne pas en étant mauvais (rires). C’est pourquoi je vous disais que l’on jugera sur le terrain. Si le moment venu ils sont bons, le passé ne compte plus. Vous gagnez avec votre présent. Mais c’est vrai que vous vous préparez pour que vous puissiez montrer ce visage de vainqueur. Le plus important reste comment ils arrivent à la compétition et ce qu’ils font à ce moment-là. Il y a des gens qui pensent à la compétition à venir, il y a ceux qui prennent des résolutions et ceux qui se projettent en imaginant le message et les méthodes de transmission de ce message aux joueurs pour construire quelque chose qui mène à la gagne.

« Mais le célèbre gardien ne veut pas se risquer dans le jeu des pronostics, espérant attendre les premiers matchs :

« Je ne m’aventurerai pas à faire déjà des pronostics précis. Pour la simple raison que beaucoup de choses peuvent encore se passer dans toutes les équipes entre novembre et le début du tournoi en janvier. Des pronostics sérieux, crédibles ne peuvent être faits qu’une fois les équipes auront au moins joué un match dans cette CAN, voire après la phase de poules. Seulement à ce moment-là, les équipes peuvent être jugées sur leur consistance réelle ou sur le potentiel« .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi