fbpx

Cameroun Actuel

Israël en alerte après des menaces de l’Iran

Les forces israéliennes ont mené vendredi de nouveaux raids meurtriers dans la bande de Gaza dévastée par six mois de guerre, sur fond de craintes d’une riposte de l’Iran contre Israël accusé d’une frappe contre le consulat iranien à Damas.

Alors que les médiateurs – Qatar, Egypte, Etats-Unis – attendent des réponses d’Israël et du Hamas à leur dernière proposition de trêve, l’offensive israélienne déclenchée le 7 octobre par une attaque sans précédent du mouvement islamiste palestinien sur le sol israélien ne connaît aucun répit dans le territoire palestinien assiégé et menacé de famine.

D’après le bureau de presse du Hamas, les forces israéliennes ont détruit dans la nuit des dizaines de maisons et de bâtiments résidentiels à l’aide d’explosifs dans le camp de réfugiés de Nousseirat, dans le centre de la bande de Gaza où le mouvement palestinien a pris le pouvoir en 2007.

Elles ont également mené des dizaines de raids aériens sur plusieurs secteurs du centre de la petite bande de terre, dont Nousseirat, a-t-il précisé. Au moins 25 membres de la famille Al-Tabatibi ont péri dans une frappe qui a visé avant l’aube un immeuble de six étages dans le quartier d’al-Daraj à Gaza-Ville dans le nord, selon un proche.

Ces dernières 24 heures, 89 morts supplémentaires ont été recensés à Gaza, portant à 33’634 le bilan des personnes tuées dans les opérations israéliennes depuis le 7 octobre, a ajouté le ministère.

« C’est la sixième fois que nous sommes déplacés. L’occupation (Israël, ndlr) a détruit tout Gaza. Gaza est devenue invivable », a dit à l’AFP Mohammad Al-Rayes, 61 ans.

Tsahal a fait état de frappes contre « plus de 60 cibles terroristes » dans la bande de Gaza, notamment des postes souterrains et des infrastructures militaires.

Escalade des menaces

Les risques d’un débordement du conflit ont redoublé avec les menaces de l’Iran contre Israël accusé d’une frappe qui a détruit le 1er avril son consulat à Damas et faisant selon une ONG 16 morts parmi lesquels deux généraux des Gardiens de la Révolution, l’armée idéologique d’Iran.

Après l’annonce mercredi du président américain, Joe Biden, selon laquelle l’Iran « menace de lancer une attaque importante contre Israël », un général américain chargé du Moyen-Orient, Michael Erik Kurilla, se trouve en Israël.

Le « niveau de préparation à une attaque iranienne contre Israël » a été évoqué jeudi par…

[…]Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi