fbpx

Cameroun Actuel

Intégration des réseaux sociaux dans l’enseignement au Cameroun : avantages et défis

Dans un monde de plus en plus connecté, l’utilisation des réseaux sociaux dans l’enseignement gagne du terrain au Cameroun. Alors que les jeunes sont de plus en plus présents sur les plateformes sociales et que la pandémie de Covid-19 a imposé le télétravail, les écoles camerounaises commencent à s’adapter à cette nouvelle réalité en intégrant l’Espace Numérique de Travail (ENT).

Au collège Tsimi Evouna, par exemple, les enseignants ont rapidement compris l’importance des réseaux sociaux dans l’apprentissage. Mohamed, enseignant en Histoire-géographie, a créé des groupes WhatsApp dans les classes de Première et Terminale afin de faciliter la diffusion des supports de cours numériques. Cette approche permet aux élèves d’accéder plus facilement aux ressources pédagogiques et de progresser dans leur programme scolaire.

L’intégration des réseaux sociaux dans le système éducatif est fortement encouragée par les équipes d’encadrement et les fondateurs des établissements scolaires. Cela permet aux enseignants d’élargir les compétences technologiques des élèves et de les aider à avancer dans leur cursus. Cependant, certains élèves ne voient pas l’utilité des cours dispensés via WhatsApp et préfèrent se concentrer sur les cours donnés en classe, car ils estiment que ces derniers sont plus pertinents pour les examens officiels.

Malgré les avantages potentiels, l’utilisation des réseaux sociaux à l’école peut également présenter des défis. Certains élèves ne prennent pas en considération les cours donnés par leurs professeurs via WhatsApp, tandis que d’autres adoptent des comportements inappropriés, tels que le harcèlement ou l’utilisation des groupes de discussion pour des interactions non académiques. Ces problèmes soulèvent des questions au sein de la communauté éducative sur la pertinence et les limites de l’utilisation des réseaux sociaux dans l’enseignement.

En outre, plusieurs parents d’élèves expriment leur inquiétude quant à l’impact des réseaux sociaux sur la concentration et les performances scolaires de leurs enfants. Ils estiment que l’introduction des réseaux sociaux à l’école risque de détourner l’attention des élèves de leurs objectifs académiques. Cependant, il convient de noter que l’utilisation des technologies numériques peut également offrir de nouvelles opportunités d’apprentissage et de développement des compétences.

L’intégration des réseaux sociaux dans l’enseignement au Cameroun présente à la fois des avantages et des défis. Il est essentiel de trouver un équilibre entre l’utilisation des nouvelles technologies et le maintien d’un environnement d’apprentissage sain et propice à la réussite des élèves. Une réflexion collective et une réglementation appropriée sont nécessaires pour maximiser les bénéfices des réseaux sociaux tout en minimisant les risques potentiels.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi