fbpx

Cameroun Actuel

Innovation routière au Cameroun : l’expérimentation du RoadPacker prévue pour 2024

Le Cameroun se prépare à révolutionner la construction de ses routes avec l’introduction du RoadPacker, une avancée technologique qui promet de changer la donne dans le secteur. L’annonce a été faite par le ministre du Transport, Emmanuel Nganou Djoumessi, lors de la cérémonie d’ouverture d’une formation sur l’utilisation de ce produit révolutionnaire, le 12 décembre dernier.

Cette initiative vise à améliorer considérablement la qualité de construction des routes en utilisant des matériaux de bitumage de haute qualité, tout en réduisant les coûts. Le RoadPacker, produit canadien, agit comme un stabilisateur de sol routier, renforçant leur capacité à supporter des charges lourdes sans se déformer. Les structures routières ainsi créées sont solides, robustes et durables, offrant un certain nombre d’avantages significatifs.

Selon les experts, l’utilisation du RoadPacker pourrait réduire les délais de mise en œuvre de 30 à 45% et permettre jusqu’à 40% d’économies par rapport aux méthodes conventionnelles de construction routière. De plus, le sol stabilisé avec ce produit présenterait une durée de vie estimée entre 8 et 12 ans pour une route non revêtue et ouverte à la circulation, sans effets néfastes sur l’environnement.

Cette innovation, déjà adoptée dans plusieurs pays africains tels que le Gabon, le Sénégal, la République démocratique du Congo et le Maroc, suscite un grand intérêt au Cameroun. S’inscrivant dans les plans du gouvernement de bitumer 870 kilomètres de routes en 2024, cette nouvelle approche dans la construction routière est un pas vers des infrastructures de qualité et durables.

Cette phase d’expérimentation du RoadPacker sera lancée après quatre jours de formation rassemblant des acteurs clés du secteur des travaux publics. Les tests sur le terrain permettront d’évaluer la durabilité de cette méthode innovante et de s’assurer de sa viabilité dans les conditions locales, un aspect crucial pour garantir des routes résistantes et durables à long terme.

Le ministre Nganou Djoumessi a souligné l’importance de ces tests pour évaluer la durabilité des routes, mettant l’accent sur l’importance des interventions en temps réel pour assurer des infrastructures fiables et durables pour l’avenir. Cette étape marque un tournant majeur dans la modernisation des infrastructures routières au Cameroun, ouvrant la voie à des routes plus solides, économiques et respectueuses de l’environnement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi