fbpx

Cameroun Actuel

Incertitude sur la tenue du congrès du PCRN à Kribi : autorisation refusée, doutes persistants

Cabral Libii

Le congrès ordinaire du Parti camerounais pour la réconciliation nationale (PCRN), programmé du 15 au 17 décembre à Kribi, est actuellement plongé dans l’incertitude. L’autorité administrative a émis une interdiction quant à sa tenue, laissant planer des doutes sur sa réalisation.

À quelques jours de l’événement majeur pour le parti de Cabral Libii, l’incertitude règne quant à sa concrétisation. La sous-préfète de Kribi II, Suzane Bitanga, qui avait initialement autorisé cette rencontre, a ensuite évoqué des risques de troubles à l’ordre public, ne revenant jamais sur sa décision.

Cette interdiction découle des dissensions internes au sein du parti. Robert Kona, cofondateur du PCRN, a saisi le Tribunal de première instance pour contester la légitimité du leadership de Cabral Libii. Cette situation a conduit l’autorité administrative à interdire dans un premier temps la tenue du congrès.

Pour contester cette décision, le PCRN s’est tourné vers le juge de référé de Kribi, mais ce dernier s’est déclaré incompétent dans cette affaire. Malgré cela, le parti continue de se préparer pour le congrès prévu pour le vendredi suivant, comme l’a souligné Aristide Eko’o, secrétaire adjoint du PCRN.

Quant à Cabral Libii, aucun dépôt de nouvelle demande d’organisation de l’événement n’a été effectué auprès des autorités. La formation politique n’a pas encore officialisé sa position sur cette situation tendue.

Dans les coulisses, le comité d’organisation du congrès poursuit ses réunions. Des photos d’une réunion préparatoire ont même été publiées par Cabral Libii le week-end dernier. La question de savoir si le parti braverait l’interdiction demeure en suspens pour le moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi