fbpx

Cameroun Actuel

Horreur à Kaele : un fonctionnaire torturé à mort par le commandant de brigade

Djoubaina_Fontionnaire_Kaele

Dans la ville de Kaele, région de l’Extrême-Nord du Cameroun, un fonctionnaire est torturé à mort par le commandant de brigade de gendarmerie et ses éléments.

Un acte choquant

La nuit du 9 au 10 novembre 2023 restera tristement mémorable pour les habitants de Kaele, dans l’Extrême-Nord du Cameroun, alors que des actes de violence extrême ont été commis par le commandant de brigade de gendarmerie, l’adjudant-chef LOPSIA Jean Flaubert, et ses éléments. L’individu ciblé, Djoubaina, un fonctionnaire résidant dans le quartier, a été soumis à une torture brutale, conduisant à son évacuation d’urgence à l’hôpital de Moutourwa.

Identité de la victime

Djoubaina, la victime de cette agression choquante, est un citoyen de Kaele et fonctionnaire dans la région. Les informations initiales indiquent qu’il a été transporté en urgence à l’hôpital de Moutourwa pour recevoir des soins après avoir subi des violences physiques d’une gravité extrême.

Des actes de torture inhumains

Les détails de cette tragédie sont difficiles à assimiler, car Djoubaina aurait subi des coups de torture jusqu’aux parties génitales, comme en témoignent des images choquantes. Ces actes inhumains ont suscité l’indignation et la consternation au sein de la communauté, remettant en question la sécurité et la protection des citoyens.

Appels à la Justice et à l’Action

Alors que l’enquête sur cet incident tragique est en cours, la population de Kaele et au-delà exprime son choc et appelle à des mesures immédiates pour traduire les responsables en justice. L’incident soulève également des préoccupations plus larges quant aux abus de pouvoir et à la nécessité d’une réforme systémique pour garantir la protection des droits fondamentaux de chaque citoyen.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi