fbpx

Cameroun Actuel

Hommage à Benjamin Lipawing, un intellectuel et journaliste camerounais de renom

C’est avec une grande tristesse que nous rendons hommage à Benjamin Lipawing, un homme aux multiples talents et un pilier de la presse camerounaise. Benjamin Lipawing était un journaliste, éditorialiste, intellectuel de haut vol, auteur de plusieurs livres, et le chef du Canton de Mensou dans l’arrondissement de Ngambe-Tikar. Sa disparition laisse un vide immense dans le paysage médiatique et intellectuel du Cameroun.

Benjamin Lipawing était un véritable vigile de la presse camerounaise, toujours prêt à défendre les valeurs de l’information et de la liberté d’expression. En tant qu’éditorialiste au journal L’Action, il a su captiver les lecteurs avec sa plume incisive et ses analyses perspicaces. Son talent d’écrivain et d’intellectuel lui a valu une reconnaissance bien méritée au sein de la communauté journalistique.

Mais Benjamin Lipawing était bien plus qu’un simple journaliste. Il était également un homme engagé politiquement, occupant des postes de responsabilité au sein du comité central du Rdpc. Son rôle de chef du Canton de Mensou dans l’arrondissement de Ngambe-Tikar témoigne de son attachement à sa communauté et à son pays.

L’impact de Benjamin Lipawing sur la presse camerounaise ne peut être sous-estimé. En tant que fondateur du mensuel panafricain Amand ‘La, il a contribué à élever le niveau du journalisme au Cameroun. Son journal, souvent comparé à une version tropicale du Monde Diplomatique, a abordé avec finesse et profondeur les problèmes économiques du pays. De nombreux citoyens ont trouvé dans les pages d’Amand ‘La une source d’inspiration et de connaissances pour réussir les concours organisés au Cameroun.

Au-delà de son rôle dans la presse, Benjamin Lipawing était un brillant intellectuel et un homme de culture. Ses études en journalisme, anthropologie culturelle et communication politique témoignent de sa soif de connaissances et de son désir d’apporter une contribution significative à son pays. En tant qu’auteur de nombreux ouvrages et travaux de recherche, il a exploré des sujets variés tels que l’éthique et le développement, la théologie et les cultures africaines, ainsi que l’histoire du panafricanisme.

La disparition de Benjamin Lipawing laisse un grand vide dans le paysage intellectuel du Cameroun. Son engagement en faveur de l’amélioration de la gouvernance dans le pays restera un héritage précieux pour les générations futures. Sa contribution à la compréhension des problèmes sociaux et économiques du Cameroun ne sera jamais oubliée.

Au moment de sa mort, Benjamin Lipawing travaillait sur plusieurs livres consacrés aux pères du panafricanisme et à la crise anglophone. Ces travaux auraient sans aucun doute enrichi le débat intellectuel au Cameroun et au-delà. Sa mémoire restera gravée dans les cœurs et son héritage intellectuel continuera d’inspirer les générations futures. Le Cameroun a perdu une grande figure de la presse et de la pensée

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi