fbpx

Cameroun Actuel

Hausse significative de la production de viande au Cameroun en 2023 : un potentiel en croissance

Le ministère de l’Élevage, des Pêches et des Industries animales (Minepia) a révélé une augmentation notable de la production de viande au Cameroun pour les huit premiers mois de l’année 2023. Selon le Dr Taïga, ministre en charge du département, la production s’est élevée à 197 680 tonnes sur cette période, enregistrant ainsi une augmentation de 7% par rapport à la même période en 2022, où elle était estimée à 184 926 tonnes.

Cette croissance remarquable de la production de viande s’est concentrée principalement dans l’élevage bovin, avec une production de 80 791 tonnes, surpassant celle de la volaille qui s’élevait à 42 369 tonnes. Les autres productions de viande comprennent la viande porcine (31 755 tonnes), la viande caprine (24 936 tonnes) et la viande ovine (17 829 tonnes).

Cette tendance à la hausse reflète l’essor de la filière locale de la viande bovine, qui gagne en importance d’année en année. En 2021, le pays a produit environ 270 000 tonnes de viande, avec près de 125 000 tonnes de viande bovine, représentant 46% de la production totale contre 52,6 tonnes de viande de volaille (19%). Cette augmentation de 14% par rapport à l’année 2020 souligne une tendance à la croissance.

Les données de l’Institut national de la statistique (INS) confirment cette progression, montrant une augmentation trimestrielle de la production de viande bovine en 2021 par rapport à 2020, avec un pic enregistré au quatrième trimestre.

Pour stimuler davantage la production, le Minepia prévoit la construction d’abattoirs industriels dédiés aux bovins à Douala et Bamenda, venant s’ajouter à ceux déjà opérationnels à Yaoundé et à Ngaoundéré. Cette initiative ambitieuse vise à créer une chaîne d’abattage industrielle à l’échelle nationale pour accroître la production de viande du pays.

Cette perspective d’une expansion significative de la production de viande au Cameroun ouvre des opportunités pour renforcer le secteur de l’élevage et consolider l’approvisionnement alimentaire du pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi