fbpx

Cameroun Actuel

Haman Mana, ancien journaliste camerounais, évoque les menaces et l’assassinat de Martinez Zogo dans une interview

Haman Mana

Dans une récente interview accordée à l’émission « Autant le dire » diffusée sur Naja TV le 5 avril 2024, Haman Mana, enseignant-chercheur à la Medill School of Journalism, s’est exprimé pour la première fois publiquement depuis son départ du Cameroun. Il a évoqué les circonstances de son départ, intimement liées à l’assassinat de Martinez Zogo, ancien chef de chaîne de Amplitude FM.

Mana a précisé qu’il n’était pas en exil, mais qu’il travaillait sous contrat aux États-Unis. Il a expliqué que son départ était motivé par des menaces sérieuses sur sa personne, en particulier après la mort de Martinez Zogo. « Nul ne quitte son pays de gaité de cœur. Je pense qu’il y avait un contexte fortement délétère, des menaces claires et avérées sur ma personne », a-t-il déclaré.

Il a également partagé des détails poignants sur sa dernière rencontre avec Martinez Zogo, évoquant les avertissements que ce dernier lui avait donnés concernant les dangers imminents. Ces révélations jettent une lumière nouvelle sur les événements tragiques qui ont conduit à la disparition de Zogo.

Mana a exprimé l’espoir que le procès de Martinez Zogo permettra à la justice camerounaise de se racheter, soulignant l’importance que ce procès soit télévisé pour assurer la transparence et la vérité.

Enfin, il a également commenté les élections présidentielles de 2025 au Cameroun, offrant ainsi son point de vue sur la situation politique actuelle de son pays d’origine.

Après 35 années de carrière journalistique au Cameroun, Haman Mana a entamé un nouveau chapitre de sa vie professionnelle en tant qu’enseignant-chercheur à la Medill School of Journalism de la Northwestern University, aux États-Unis. Son récent ouvrage autobiographique, « 35 années de journalisme au Cameroun », paru aux Éditions du Schabel, offre un regard rétrospectif sur son parcours et sur l’évolution du journalisme dans son pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi