fbpx

Cameroun Actuel

Globeleq remet en service ses centrales pour les fêtes, mais la stabilité reste incertaine pour Eneo

Les abonnés d’Eneo, principal distributeur d’électricité au Cameroun, vont bénéficier d’un répit à partir du 20 décembre, selon un communiqué du producteur indépendant d’électricité Globeleq, via ses filiales KPDC et DPDC. Globeleq annonce en effet la remise exceptionnelle en service des centrales de Kribi et Dibamba, visant à permettre à la population camerounaise de vivre sereinement les fêtes de Noël.

Cette décision, motivée par le souhait d’offrir un climat plus stable pendant les festivités, est également liée à l’annonce d’un paiement potentiel dû à Eneo par l’État à partir du 27 décembre prochain. Globeleq espère ainsi que ce paiement permettra de régler les factures en suspens des entreprises KPDC et DPDC, totalisant 115 milliards de FCFA, alors qu’Eneo réclame de son côté le règlement d’une dette de 234 milliards de FCFA à fin septembre.

Toutefois, Globeleq prévient : le non-paiement de ces sommes aux dates prévues pourrait conduire à la réimposition de mesures de sauvegarde pour protéger ses équipements de production, menaçant ainsi le retour aux délestages.

La suspension de la production des centrales de Kribi et de Dibamba le 1er décembre dernier avait été décidée suite au non-paiement par Eneo des factures dues aux entreprises KPDC et DPDC.

Les infrastructures de production de Globeleq, représentant 56% contre 44% pour l’État du Cameroun, contribuent à hauteur de près de 20% des capacités installées du pays, actuellement évaluées à 1562 MW.

Cependant, ce n’est pas la première fois que Globeleq interrompt ses centrales en raison de factures impayées. Cette situation se reproduit presque chaque année, soulignant les défis persistants en matière de paiements et de stabilité financière dans le secteur de l’électricité au Cameroun.

La remise en service temporaire des centrales offre un soulagement momentané, mais les enjeux financiers subsistants laissent planer une incertitude quant à la pérennité de cette stabilité pour les abonnés d’Eneo à l’approche des festivités de fin d’année.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi