fbpx

Cameroun Actuel

Gianni Saitta prend la tête de la Direction générale de la santé

Dans le canton de Vaud, la centrale des appels sanitaires urgents (CASU) 144 et la centrale téléphonique des médecins de garde (CTMG) ont pris domicile dans les locaux d’ECAvenir sur les hauts de Lausanne. Le site ultra sécurisé est en passe de regrouper quatre centrales d’urgence.

Les opérateurs qui répondent aux appels d’urgence sont donc désormais tous centralisés dans un même vaste espace au nouveau siège de l’Etablissement cantonal d’assurance (ECA) inauguré en 2021 près de la Blécherette. Ils resteront structurés par centrales et métiers.

Le 117 (police vaudoise et lausannoise) doit encore suivre début décembre et la future centrale de gestion coordonnée du trafic de l’agglomération Lausanne-Morges (GCTA) à fin 2024, a indiqué mercredi le Canton dans un communiqué.

A ces centrales viendront encore s’ajouter les infrastructures de gestion de crise de l’Etat de Vaud: le poste de commandement des opérations de l’Etat-major cantonal de conduite (EMCC), ainsi que les locaux de conduite de la Protection civile vaudoise (PCi). Ce grand « Alarm Receiving Center » (ARC) qui a coûté quelque 34 millions de francs sera alors à 100% opérationnel.

« Evolution positive »

Après la centrale de traitement des alarmes (118) en avril, c’est donc au tour de la CTMG et du 144, y compris le système Sécutel, de rejoindre l’ARC. Les déménagements ont été effectués respectivement fin septembre et début octobre, à chaque fois sur une seule nuit. Ils « se sont déroulés avec succès », selon les autorités cantonales.

« Les bascules des deux centrales cristallisent la nouvelle dynamique à l’½uvre au 144 et à la CTMG. Elles ont connu des moments difficiles par le passé, je me réjouis de voir aujourd’hui leur évolution positive. Pour les collaboratrices et collaborateurs, et pour la population vaudoise, dont les besoins seront mieux servis », a affirmé la ministre de la santé Rebecca Ruiz, citée dans le communiqué.

Pour rappel, l’Etat de Vaud a repris ce printemps les rênes de l’ex-Fondation urgences santé (FUS) qui gérait le 144 et la CTMG pour Vaud mais aussi Neuchâtel. Le premier a été rattaché au CHUV et la deuxième à Unisanté. La FUS avait été sévèrement critiquée pour son management défaillant, une organisation dysfonctionnelle, des conflits interpersonnels et de l’absentéisme.

Les travaux de mise en ½uvre du rattachement des centrales au CHUV et à Unisanté se poursuivent…

[…]Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi