fbpx

Cameroun Actuel

Gestion des dettes d’Eneo : un document de conciliation dévoile les chiffres

Eneo

Le document retraçant les opérations de réconciliation des chiffres sur les dettes croisées entre Eneo et l’État du Cameroun vient d’être porté à notre connaissance. Cette étape importante dans la gestion des finances de l’électricité au Cameroun présente des détails cruciaux sur les paiements et les créances entre les deux parties.

Selon ce rapport, sur la base de justificatifs probants, Eneo aurait reçu un total de 13,5 milliards de Fcfa en paiement direct du Trésor public pour les consommations annuelles d’électricité des administrations publiques de janvier à août 2023. Cependant, une réconciliation effectuée le 20 décembre 2023 fait ressortir un solde de 16,357 035 434 milliards de Fcfa en faveur de l’État.

L’État, plutôt que d’avoir une dette envers Eneo, avait une créance envers le concessionnaire, qu’il a monétisée pour reprendre les dettes validées par l’Arsel d’Alucam, Cdc, Camwater et Cicam, pour un montant de 30 milliards de Fcfa. Cette somme a été entièrement payée à Eneo en janvier 2024.

En outre, des paiements directs de 08 milliards de Fcfa ont été effectués à Eneo jusqu’au 11 avril 2024 au titre des avances de paiement sur les consommations des administrations publiques. Pour accompagner davantage Eneo, l’État a accéléré les décaissements hebdomadaires, passant de 01 à 02 milliards de Fcfa par semaine.

Malgré ces efforts, une dette non conciliée de 261,738 milliards de Fcfa reste à la charge d’Eneo envers l’État, selon les données du document de conciliation.

Pour remédier à la situation, l’État travaille à diverses mesures, notamment la mise en service du projet Nachtigal pour réduire les charges liées au combustible et au gaz, la restructuration de la dette bancaire d’Eneo, et la mise en place d’un comité de suivi des paiements dans le secteur de l’électricité.

Cette réconciliation des dettes marque ainsi un progrès significatif vers la stabilité financière et opérationnelle du secteur de l’électricité au Cameroun.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi