fbpx

Cameroun Actuel

Genève-Servette, court mais bon | LFM la radio

Quelque 46’000 personnes ont afflué pour la 14e édition d’Antigel qui a démarré le 1er février dernier et s’achève ce dimanche. Le 80% des 120 représentations – pour quelque 70 spectacles – proposées par le festival pluridisciplinaire genevois ont affiché complet.

« Des chiffres époustouflants compte tenu du fait qu’il n’y avait pas le Grand Central cette année », se sont réjouis les organisateurs dans un communiqué diffusé dimanche après-midi. Antigel avait en effet renoncé à monter son Grand Central pouvant accueillir 3000 personnes par soirée.

La 13e édition avait attiré plus de 55’000 personnes et celle de 2022, 27’000 personnes. Mais jusqu’ici, jamais autant de spectacles n’avaient affiché « sold out » (guichets fermés), souligne-t-on.

Cette édition 2024 a vu défiler plus de 500 artistes toutes catégories confondues, dont 313 artistes suisses, sur une cinquantaine de lieux à travers la ville de Genève et le canton, détaillent les responsables de la manifestation culturelle. Celle-ci s’est déployée dans 21 communes genevoises ainsi qu’à Nyon (VD) et en France voisine.

« Une édition rêvée »

Durant quatre semaines, « nous avons vécu une édition rêvée, partagé un plaisir immense et osé comme jamais », résument finalement les organisateurs. Mêlant musique, arts vivants, performances, mais aussi sport et clubbing, le festival a su créer « de riches échanges entre la population, les artistes et le festival ».

Au niveau musical, l’affiche 2024 proposait notamment José González, Air, Jay-Jay Johanson, Beach Fossils, Tim Bernardes, Billy Nomates, James Yorkston, Nina Persson, Kruder & Dorfmeister, French 79, Slowdive ou encore Charlie Cunningham et de Swans.

S’agissant des arts vivants, il a notamment été question cette année de fast fashion dans « RAGS », de Vanessa Riera, de polystyrène dans « Materia », d’Andrea Salustri, de kaléidoscope humain dans « Mirkids », de Jasmine Morand, et d’alpinisme dans « White Out », de Piergiorgio Milano.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

[…]Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi