fbpx

Cameroun Actuel

Genève: légère hausse des accidents mortels sur les routes en 2023

Roman Mityukov a entamé la préparation en vue des JO de Paris 2024. Le Genevois espère y briller et décrocher une médaille.

Cinquième médaillé de l’histoire de la natation suisse dans des Mondiaux en grand bassin, Roman Mityukov n’a pas vu son quotidien bouleversé par son exploit estival. « Ce n’est pas plus mal, car j’ai besoin d’être au calme dans l’optique des JO », lâche le 3e du 200 m dos des Championnats du monde 2023 de Fukuoka.

Comme pour tous les adeptes de sports olympiques individuels, les Jeux de Paris 2024 occupent déjà son esprit. « Le focus était déjà sur les JO juste après les Mondiaux. Je n’ai pas vraiment eu le temps de savourer ma médaille. J’ai seulement pris 10-15 jours de pause avant d’entamer la préparation pour les Jeux », souligne-t-il.

« Je ne me suis même pas posé la question d’une éventuelle décompression après les Mondiaux. C’est tout naturellement que j’ai recommencé l’entraînement mi-août, je me suis très vite remis sur les rails », glisse-t-il. « Le retour dans l’eau est toujours difficile, ma médaille n’a rien changé », s’amuse-t-il.

Pas tout de suite à fond

« Je n’ai pas repris à fond, pendant 2-3 semaines je nageais même peu. Mais j’ai déjà eu un camp d’entraînement, dans lequel j’ai pris cher », rigole le Genevois de 23 ans dans un entretien téléphonique accordé à Keystone-ATS. « Et le prochain camp est prévu du 28 décembre au 9 janvier à Tenerife », précise-t-il.

Roman Mityukov retrouvera alors ses « potes » de l’équipe de Suisse, à l’exception de Noè Ponti qui a choisi de faire l’impasse sur les Mondiaux 2024 en grand bassin de Doha en février. « Ce sont des dates bizarres, surtout au cours d’une saison qui comprend aussi des Européens en grand bassin (en juin) et les Jeux », note-t-il.

Le Genevois devra donc défendre sa médaille mondiale moins de sept mois après l’avoir conquise. « Je n’utiliserais pas le terme défendre », coupe-t-il. « De nombreux nageurs feront l’impasse sur ces championnats du monde dans l’optique des JO, une médaille n’y aurait de toute façon pas la même valeur qu’à Fukuoka. »

Une saison 2024 très chargée

En grand compétiteur, Roman Mityukov ne fera toutefois évidemment pas le voyage de Doha pour y faire de la figuration. « Mais ces Mondiaux sont une simple étape dans l’optique des Jeux, mon grand objectif de 2024 », explique le médaillé de bronze des Championnats d’Europe 2020 en grand bassin.

Une étape certes, mais…

[…]Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi