fbpx

Cameroun Actuel

Fraude aux cotisations sociales : Wantou Siantou au banc des accusés

Un collectif d’ex-employés de Radio Siantou, a saisi par sommation d’avocat le promoteur de ladite radio à qui ils réclament plus de 16 milliards Fcfa. En réaction, le promoteur soutient que la structure est en train de procéder à la numérisation des dossiers des personnes qui ne l’étaient pas encore.

C’est au total 45 employés de Siantou qui ont décidé de traîner leur ex-employeur devant la barre, s’il ne venait pas à leur verser 16 milliards Fcfa. Le promoteur de la radio Tiemeni Siantou (Rts), Lucien Wantou Siantou avait 8 jours, à compter du 14 juin, pour verser cette importante somme à l’huissier Maitre Christian Bissou, Avocat au Barreau du Cameroun. En effet, des anciens employés de cette chaîne de radio émettant à Yaoundé ont par exploit d’huissier, réclamé le paiement d’une somme de 16 milliards 600 millions Fcfa à leur ex employeur.

Le promoteur du média est accusé par ses anciens employés, sous la conduite de Serge Tam- ba, d’avoir détourné des prestations couvertes par la Caisse nationale de prévoyance sociale (Cnps) dont les prestations familiales, les accidents de travail, les maladies professionnelles, les pensions vieillesses.

Pour être précis, il est reproché à M. Wantou Siantou d’avoir employé des personnels permanents et saisonniers sans remplir les impositions prévues par la réglementation en vigueur, à savoir leur immatriculation au registre de la Cnps, le paiement intégral des cotisations à la Cnps.

L’on retrouve parmi les ex-employés de Wantou Siantou, plaignants, des noms bien connus dans la sphère médiatique nationale : Bojiko Cyrile, Essomba Poly- carpe, Ntap Jules Emmanuel, Kouam Eric Christian, Ghislain Pierre Essono, Tamba Laurent Serge, Ngono N bong j. Remy, Bouba Ngomna, Boney Philippe, Bitchoka Sismondi Barlev, Moudio Martin Désiré. L’huissier rappelle à l’attention de WantouSiantou Lucien que « la fraude aux prestations sociales est un fraude aux finances publiques et s’analyse en détournement de deniers publics ».

La réaction musclée de la Rts dont le promoteur est accusé de fraude aux cotisations sociales, ne s’est pas faite attendre. En effet, dans une note d’information signée de l’actuel chef de chaîne de la Rts, on en sait un peu plus sur l’affaire des cotisations sociales des anciens employeurs de la Rts. Pour lui, les cotisations des exemployés ont «toujours été payées à temps durant leur passage».

Simplement, la Caisse nationale de prévoyance sociale est en train «de procéder à la numérisation des dossiers des personnes qui ne l’étaient pas encore». Lequel processus peut prendre 1techniquement un peu de temps”. Le chef de chaîne Eric Boniface Tchouakeu indique que la structure reste ouverte pourtoutes les sollicitations. Affaire à suivre.

Serge Ekoumou | L’Indépendant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi