fbpx

Cameroun Actuel

Forces de Défense : les jeunes de la Région du Sud répondent massivement à l’appel du drapeau

Forces de Défense : les jeunes de la Région du Sud répondent massivement à l'appel du drapeau

Le passage à Ebolowa de la caravane de recrutement des jeunes à la Garde Présidentielle et au Bataillon D’intervention Rapide pour l’année 2023 a rencontré l’adhésion patriotique des jeunes de la Région du Sud désireux de servir sous le drapeau.

Dans cette épreuve d’enrôlement des jeunes camerounais âges de dix-sept à vingt-trois ans dans les rangs de la Garde Présidentielle et du BIR c’est tout le professionnalisme de l’armée camerounaiss qui est mis en exergue. Les tests de sélection premier tri intègrent l’identification préalable des postulants, les visites médicales sommaires qui visent à déterminer la capacité des candidats à passer les épreuves physiques. A l’issue de cette étape mille quatre-vingt candidats sur les mille cinq cent vingt un de départ sont déclarés médicalement aptes à poursuivre l’aventure. Le reste de la prise de contact entre instructeurs-recruteurs et postulants est faite de conseils et consignes.

Pour le Chef de Bataillon Christian Foka le Président de la sous-commission épreuves physiques, « le recrutement dans les corps d’élite GP-BIR consiste en des épreuves physiques, d’endurance et de puissance. Vous avez vu cette course de vingt kilomètres avec charge de vingt kilogrammes par personne. Il ya également cette course de dix kilomètres sans charge et puis viendront d’autres épreuves notamment les flexions de bras, les flexions de jambes, les abdominaux et le grimper à la corde. Ce sont ces épreuves qui détermineront l’aptitude physique réelle du jeune camerounais apte à intégrer les forces de défense Camerounaise« .

Relever le défi de la performance

La course de vingt kilomètres avec une charge de vingt kilogrammes constitue une étape cruciale et fatidique. Avant son lancement autour de cinq heures du matin un réarmement moral des candidats est effectué. Consignes de route et exécution de l’hymne national du Cameroun sont au menu. L’itinéraire méconnu complètement de tous les candidats est émaillé de quelques obstacles rapidement surmontés par les postulants. Le premier d’entre eux franchi la ligne d’arrivée au bout d’une heure trente minutes. La commission de sélection retient au final les quatre cent premiers sur les mille quatre-vingt cinq de départ.ils sont soumis à une autre course de dix kilomètres sans charge avant les autres épreuves.

D’après Ferdinand Pharell Mendoua premier à la course de vingt kilomètres avec charge, « c’est le résultat d’un travail acharné, sérieux dur effectué pendant plusieurs mois. Je me suis préparé en conséquence il y a eu quelques obstacles , des difficultés mais j’ai espoir d’intégrer l’armée camerounaise« .

Une preuve de patriotisme

Les quatre cent retenus seront par la suite convoyés vers les différentes formations hospitalières de la ville d’Ebolowa pour des visites médicales approfondies. Cette attitude des jeunes de la Région du Sud traduit à suffisance leur détermination et leur engagement à servir et de contribuer efficacement à relever les différents défis sécuritaires auxquels le Cameroun est confronté. Au Collège Régional d’Agriculture d’Ebolowa théâtre des opérations, vivacité, vigueur, courage et puissance se lisaient sur les visages des postulants. Tous étant animés par un élan patriotique à nul autre pareil.

Selon Alexandre Legrand Goucheme le Secrétaire Général des Services du Gouverneur du Sud, « je vois un engagement de nos jeunes à servir sous le drapeau de la République. Lorsque vous les voyez vous vous rendez compte qu’ils sont déterminés à être les meilleurs, ils sont tous physiquement prêts. Et tél que le recrutement est organisé il n’y a pas de faille possible pour la tricherie« .

Le contingent 2023 des jeunes enrôlés dans la Région du Sud a de fortes chances d’intégrer la liste définitive des deux mille recrues de la Garde Présidentielle et du BIR.

Quelques images ci-dessous :

Consty ZANG

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi