fbpx

Cameroun Actuel

Flavienne Tchatat appelle les femmes camerounaises à porter le deuil le 8 mars pour dénoncer les maux du pays

L’actrice Flavienne Tchatat a lancé un appel poignant aux femmes camerounaises, les exhortant à ne pas porter le pagne traditionnel le 8 mars, Journée internationale des droits des femmes. Au lieu de cela, elle propose de s’habiller en noir pour dénoncer les multiples problèmes sociaux qui sévissent actuellement dans le pays.

Dans un message sur les réseaux sociaux, Flavienne Tchatat a dressé une liste des maux qui affectent le Cameroun en ce moment. Elle mentionne les violences sexuelles, les agressions et assassinats, les tragédies liées aux éboulements, les drames de Buea et Nkambeh, les accidents de la route dus à l’incivisme et aux mauvais états de certaines routes, la chute des affaires en raison des services publics, les denrées alimentaires excessivement chères, entre autres.

Pour l’actrice, le simple fait de porter le pagne traditionnel ne suffit pas à exprimer la détresse actuelle du pays. Elle propose plutôt que les femmes arborent des vêtements noirs en signe de deuil et de protestation. Elle affirme que cette initiative n’est pas une rébellion, mais un appel à la conscience collective face aux problèmes qui entravent le développement et le bien-être de la société camerounaise.

Flavienne Tchatat souligne également que les bières et les vêtements traditionnels ne peuvent pas résoudre les problèmes fondamentaux du pays. Elle encourage les femmes à utiliser cette journée non seulement pour célébrer les droits des femmes mais aussi pour reconnaître leur pouvoir de catalyser le changement et de transformer la société.

Cet appel de Flavienne Tchatat résonne comme une invitation à une mobilisation collective et à une prise de conscience citoyenne, mettant en lumière l’importance de faire entendre les voix des femmes dans la lutte contre les problèmes sociaux au Cameroun.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi