fbpx

Cameroun Actuel

Fiasco des CAF Awards 2023 : le Cameroun, grand absent de l’élite footballistique africaine

Le grand rendez-vous des CAF Awards 2023 à Marrakech a laissé une empreinte désolante pour le football camerounais. Au sein des 14 catégories honorées lors de cette cérémonie prestigieuse, aucune trace, aucun écho, aucun lauréat du côté du Cameroun.

Cette absence remarquable n’est pas le fruit d’une carence de talent, bien au contraire. Le football au Cameroun regorge de compétences indéniables. Cependant, les deux dernières années ont été le théâtre d’une gestion peu reluisante de la discipline. Il semblerait même que les dirigeants du football local aient œuvré à l’entrave de leurs propres joueurs.

Le cas emblématique d’André Onana cristallise cette réalité. Nombreux sont les observateurs convaincus que le gardien de l’Inter aurait pu prétendre au titre de meilleur gardien de l’année s’il avait participé jusqu’au bout à la Coupe du Monde 2022. Pourtant, il a été écarté brusquement par sa propre fédération après un match, jetant le discrédit sur sa réputation.

Ajara Nchout Njoya, une autre figure du football camerounais, aurait également pu briller. Avec une saison honorable en Italie, elle aurait pu rivaliser avec des joueuses comme Asisat Oshoala. Mais cette opportunité a été gâchée, la Fédération camerounaise de football ayant une fois de plus failli dans sa mission en ne permettant pas à l’équipe féminine de participer à la Coupe du Monde.

Plus préoccupant encore, l’équipe nationale n’a pas réussi à se qualifier parmi les meilleures nations africaines en 2023. La responsabilité en incombe en grande partie au sélectionneur actuel, dont le bilan de défaites alarmant ternit la réputation de l’équipe. Ce dernier a même osé affirmer lors d’une conférence de presse que remporter des matchs amicaux n’était pas une priorité, alors même que ces résultats sont cruciaux pour le classement FIFA. Une déclaration qui a de quoi susciter sarcasme et perplexité.

Le constat est amer pour le football camerounais. Malgré un vivier de talents indéniables, une gestion chaotique et des décisions discutables ont plongé ce sport national dans une période sombre. Il est impératif que les instances dirigeantes reconsidèrent leurs priorités et œuvrent pour restaurer l’honneur et la compétitivité du football au Cameroun.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi