fbpx

Cameroun Actuel

Feuilleton de l’Affaire YANGO : nouvelle plainte contre Awana Ateba Michel pour dénonciations calomnieuses

Aboudi Ottou

Une nouvelle page s’ouvre dans le feuilleton de l’Affaire YANGO, cette fois-ci avec une riposte énergique de la part du journaliste ABOUDI OTTOU et de la société Mediamania Sarl. Le 26 mars 2023, une plainte avec constitution de partie civile a été déposée au Tribunal de Première Instance de Yaoundé-Centre administratif à l’encontre d’AWANA ATEBA Michel, Chef de bureau exécutif de l’entreprise ENANGUE HOLDING Sarl, partenaire local de YANGO.

Cette plainte, signée par Joseph Désiré NDJAH, conseil de Mediamania Sarl et ABOUDI OTTOU Aristide, vise à poursuivre AWANA ATEBA Michel pour « dénonciations calomnieuses ». Une démarche qui intervient après ce que l’avocat qualifie d' »action de nuisance contre ce journaliste talentueux et l’organe de presse qui l’emploie ».

Retour sur les faits : le 22 août 2023, ABOUDI OTTOU publie une enquête intitulée « Transport urbain : comment le Russe YANGO a manœuvré pour obtenir l’autorisation d’exercer au Cameroun », dans le journal Investir au Cameroun. Cette enquête détaille les péripéties dans le processus d’obtention d’une licence d’exploitation pour la société YANGO auprès du Ministère des Transports.

Deux mois plus tard, le journaliste est convoqué à la Direction de la Police Judiciaire de Yaoundé suite à une plainte déposée par AWANA ATEBA Michel pour propagation de fausses nouvelles, manipulation de l’opinion publique, atteinte à l’image et à la dignité, entre autres. Cependant, après une enquête approfondie, la PJ conclut à l’absence d’indices justifiant des poursuites contre ABOUDI OTTOU et le Journal Investir au Cameroun.

Le 20 novembre 2023, AWANA ATEBA Michel dépose une autre plainte, cette fois auprès du Conseil National de la Communication, reprochant au journal des informations jugées préjudiciables à l’image de la société YANGO. Mais le 23 février 2024, le CNC prononce un non-lieu, estimant que les normes professionnelles dans le traitement de l’information ont été respectées.

Malgré ces décisions favorables, AWANA ATEBA Michel persiste et dépose une plainte avec constitution de partie civile devant le Tribunal de Première Instance de Yaoundé-Centre administratif. Cette action est considérée par le conseil de Mediamania Sarl comme une manœuvre de nuisance, cherchant à obtenir des sanctions pénales contre le journaliste, malgré les conclusions favorables de la Police Judiciaire et du Conseil National de la Communication.

À noter que la décision accordant la licence spéciale S10 à YANGO a été rendue publique le 16 août 2023 par le Ministre des Transports, octroyant ainsi une autorisation provisoire d’exercice de transport par taxi des personnes à la plateforme contrôlée par Yandex, entreprise exploitée par MLU Europe BV selon Investir au Cameroun.

Cette nouvelle plainte marque un tournant dans l’Affaire YANGO, jetant une lumière crue sur les tensions persistantes entre les acteurs impliqués dans cette saga juridique complexe.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi