fbpx

Cameroun Actuel

Fermeture de Mikado FM : la fin d’une voix pour la paix au Mali

Après huit années au service de la promotion de la paix, la radio Mikado FM, émanation de la mission de l’ONU au Mali (Minusma), a cessé d’émettre à minuit dans la nuit de jeudi à vendredi. Cette cessation d’activité s’inscrit dans le cadre du retrait de la Minusma avant la fin de l’année en cours, suite à la présence des colonels arrivés au pouvoir par la force en 2020.

Selon Mame Diarra Diop, coordinatrice de Mikado FM, cette fermeture marque la fin d’une page importante ayant joué un rôle majeur en fournissant une information objective, neutre et professionnelle aux populations locales. La radio, employant environ quarante personnes, visait à diffuser des messages de paix et de communication de la Minusma sur une vaste étendue du territoire malien.

Disposant de six correspondants permanents dans des zones touchées par les conflits, Mikado FM assurait une présence journalistique significative avec des émissions en français, en bambara, mais également en tamasheq, peul, arabe, songhaï et dogon pour répondre aux diverses réalités linguistiques du pays.

L’arrêt de Mikado FM a suscité des réactions, notamment de Reporters sans frontières (RSF), qui a salué sur Twitter la contribution de la radio au droit à l’information au Mali. Face au vide potentiel que cette cessation d’activité pourrait créer dans la région en termes d’accès à l’information, RSF souligne l’importance de soutenir le journalisme local.

La fermeture de Mikado FM représente ainsi non seulement la fin d’une voix médiatique importante pour la paix, mais soulève également des inquiétudes quant à la liberté d’information et à la couverture journalistique dans une région déjà affectée par des troubles persistants.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi