fbpx

Cameroun Actuel

Ferdinand Ngoh Ngoh absent aux Vœux de Nouvel An : tensions et spéculations dans les coulisses du pouvoir

Ferdinand Ngoh Ngoh

La récente cérémonie de présentation des vœux à Paul Biya a été marquée par une absence notoire : celle de Ferdinand Ngoh Ngoh, une figure centrale et proche collaborateur du président. Son éloignement lors de cet événement majeur soulève des interrogations et suscite des spéculations quant aux raisons de ce retrait soudain.

Habituellement omniprésent aux côtés du président, la non-présence de Ferdinand Ngoh Ngoh aux vœux présidentiels a intrigué et soulevé des interrogations. Son absence, conjointement avec celle d’autres personnalités influentes, comme Samuel Mvondo Ayolo, directeur du cabinet civil, soulève des questions sur la dynamique interne du cercle présidentiel.

Cette absence intervient dans un contexte particulier, marqué par des allégations graves sur les réseaux sociaux. Des publications ont impliqué Ferdinand Ngoh Ngoh dans des affaires sensibles, y compris des accusations liées à l’assassinat de Martinez Zogo. Ces allégations pourraient-elles être liées à l’éloignement notable du protégé de Paul Biya ?

Les spéculations vont bon train quant aux raisons de cette absence inhabituelle. Si certains voient cela comme un signe de tensions dans les coulisses du pouvoir, d’autres se questionnent sur la nature des relations entre le président et son collaborateur.

Cette disparition momentanée de Ferdinand Ngoh Ngoh, personnage éminemment influent dans l’entourage présidentiel, ajoute une nouvelle dimension intrigante à la scène politique camerounaise. L’absence remarquée à cette cérémonie emblématique laisse présager une période délicate pour cet acteur politique clé.

Les jours à venir pourraient apporter des clarifications quant aux raisons derrière cet éloignement. Cette absence inattendue ne manquera pas d’alimenter les débats et les spéculations sur les dynamiques internes au sommet de l’État camerounais.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi