fbpx

Cameroun Actuel

Fécafoot : pourquoi cette manipulation au service de Samuel Eto’o Fils ?

Avant l’élection de Samuel Eto’o Fils à la présidence de la Fécafoot, des élections départementales et régionales avaient eu lieu. Elles avaient eu pour conséquence entre autres de nommer des exécutifs à la tête de ces instances.

Ces hommes, qui ont accepté ces fonctions sont en général des hommes de terrain, qui sont capables d’organiser des compétitions. Mais les cupidités et la manipulation au service de Samuel Eto’o ont perverties les promesses fortes d’avant élection.

Élus au même titre que le Président de la Fécafoot, ils tirent leur pouvoir de la base et devraient être ceux qui gèrent le football dans leur zone de compétence. Depuis plusieurs mois cependant, ils sont progressivement remplacés par des Comités Provisoires de Gestion. La structure fédérale, incapable de dialoguer et de trouver des pistes de solutions, a donc trouvé cette faille pour absorber ces organes de fonctionnement.

Pourquoi cette manipulation au service de Samuel Eto’o Fils ?

Outre cette abus, la Fécafoot fait donc main basse sur le football des régions et y installe des groupuscules qui lui sont fidèles. La constatation est simple. Tous les élus qui ont une vision différente de celle de Samuel Eto’o Fils sont purement et simplement remplacés. Ce fut le cas, entre autre, dans les régions de l’Ouest et du Centre.

Un remplacement des hommes qui obéir à la seule satisfaction de punir ceux qui ne veulent pas s’aligner. Le corollaire est la mise en place dans les organes, des hommes capables de brutaliser et de faire sortir du football ceux qui y ont dédié leur vie.

On a vu cela au niveau fédéral, alors que la Fécafoot et son Comité de Discipline sont allés ratisser large pour banir le fondateur de UMS de Loum et ses deux épouses du football camerounais. La raison ? UMS de Loum ne s’est pas présenté à un match de la Coupe du Cameroun et a donc été déclaré forfait.

Ce qui surprend est que Pierre Kwémo n’est depuis plus, depuis plus de deux ans, que le fondateur de UMS et n’a plus aucune fonction exécutive dans le club. Il ne participait donc plus à aucune activité de cette équipe dirigée depuis lors par d’autres personnes.

Il fallait donc absolument trouver une raison pour bannir celui qui avait dénoncé les mensonges de Samuel Eto’o au sujet des fonds MTN. Et comme dans les autres cas similaires, qui dénonce paie. N’est-ce pas la dévise de la mafia ?

Pinom Omgba Ahanda charge la Fécafoot

Les injustices ne restent cachées jamais bien longtemps. Ce jeudi, Pinon Omgba Ahanda, nommé par Samuel Eto’o, a décidé de démissionner de la Commission Régionale d’Homologation et de Discipline de Football du Centre. Devenue un véritable outil de coercision, cette commission, telle que revélée dans la lettre de démission, prenait « des décisions manifestement iniques à l’encontre de certains clubs ».

La lettre de démission de ce monsieur est décidemment précise pour comprendre comment des organes juridictionnels sont devenus des caisses de resonnance. À bien y comprendre, cette manipulation ne sert que de règlement de compte au service de Samuel Eto’o Fils.

Camfoot

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi