fbpx

Cameroun Actuel

Erdogan rencontre le chef du Hamas et appelle « à l’unité »

Un bombardement israélien a fait neuf mort, tous membres de la même famille, dans la nuit de vendredi à samedi à Rafah, dans l’extrême sud de la bande de Gaza, a indiqué la Défense civile du territoire palestinien. Parmi eux, six enfants.

« Neuf martyrs, dont six enfants, ont été extraits des décombres après que l’aviation israélienne a frappé une maison de la famille Radwan à Tal al-Sultan à Rafah », a déclaré le porte-parole de la Défense civile de Gaza, Mahmoud Bassal, dans un communiqué transmis à l’AFP.

Six enfants âgés de un à 16 ans figurent parmi les morts, ainsi que deux femmes et un homme, a précisé l’hôpital Al-Najjar où ils avaient été admis.

« Il n’y avait pas de combattants »

A l’extérieur de l’hôpital, un journaliste de l’AFP a vu des proches pleurer les défunts et se recueillir devant de petits sacs mortuaires en plastique blanc. Une femme a caressé le front d’un garçon mort alors que des avions grondaient au-dessus d’elle.

« Les gens dormaient paisiblement », a témoigné un voisin, Abou Mohammed Ziyadah. « Comme vous pouvez le voir, il n’y avait pas de combattants, pas même d’hommes adultes, à l’exception du chef de famille. Il n’y avait que des femmes et des enfants », a-t-il dit sur place à l’AFP.

Offensive terrestre imminente

Peu après le début de la guerre dans la bande de Gaza, le 7 octobre, Israël a demandé aux Palestiniens vivant dans le nord du territoire de se rendre dans des « zones de sécurité » situées dans le sud, comme Rafah.

Six mois plus tard, Rafah est sous la menace d’une offensive terrestre imminente. Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu s’est dit déterminé à lancer l’assaut sur la ville où, selon lui, se concentrent quatre bataillons du mouvement islamiste palestinien Hamas.

Mais les ONG et un nombre croissant de chancelleries étrangères s’opposent à cette opération, craignant qu’elle ne fasse de nombreuses victimes civiles, alors que 1,5 million de Gazaouis, habitants ou déplacés, se trouvent à Rafah.

Ecole maternelle frappée

Le porte-parole de la Défense civile a souligné que des frappes avaient touché plusieurs zones à Rafah au cours de la nuit, y compris le quartier de Salam où une personne a été tuée et plusieurs autres blessées.

Il a ajouté que l’armée avait frappé une maison et une école maternelle. « La nuit a été très dure pour le gouvernorat de Rafah », a-t-il déclaré.

Les frappes et l’offensive…

[…]Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi